Meta mise plus que jamais sur les vidéos courtes Reels et adapte ses algorithmes

Mark Zuckerberg

Meta adapte ses algorithmes afin de modifier ce que voient ses utilisateurs, sur les médias sociaux Facebook et Instagram. Dans le même temps, l’entreprise de réseau social souhaite continuer à pousser son format vidéo court Reels, proposé afin de concurrencer le rival Tiktok.

Un pilotage des contenus de plus en plus géré par l’intelligence artificielle

Pour Meta, l’usage de l’intelligence artificielle (IA) doit monter en puissance dans la recommandation de contenus venant de comptes que l’utilisateur ne suit pas. « Les flux sociaux évoluent depuis un pilotage par les personnes et les comptes que vous suivez vers un pilotage par l’intelligence artificielle. L’intelligence artificielle recommande du contenu que vous trouverez intéressant sur Facebook et Instagram, même si vous ne suivez pas ces créateurs » déclare Mark Zuckerberg, DG de Meta, à l’occasion de la présentation des résultats trimestriels de sa société, le 27 juillet 2022.

Plus de 30% des contenus recommandés devraient être gérés par intelligence artificielle fin 2023

Le dirigeant veut doubler le pourcentage de contenu qui est recommandé aux utilisateurs par des algorithmes. « À l’heure actuelle, environ 15 % du contenu du flux Facebook d’une personne et un peu plus pour le flux Instagram est recommandé par notre intelligence artificielle à partir de personnes, de groupes ou de comptes que vous ne suivez pas » présente-t-il. « Nous nous attendons à ce que ces valeurs fassent plus que doubler d’ici la fin de 2023 » annonce-t-il.

L’idée est qu’au fur et à mesure que l’intelligence artificielle trouve du contenu supplémentaire que les gens trouvent intéressant, cela augmente l’engagement des utilisateurs et la qualité des flux sociaux. « Puisque nous sommes déjà efficace pour monétiser la plupart de ces formats, cela devrait augmenter nos opportunités commerciales » considère le dirigeant.

L’intelligence artificielle pousse la consommation de formats courts vidéo Reels

L’impact de l’intelligence artificielle se retrouve notamment dans l’engagement des utilisateurs sur les vidéos courtes, le format Reels lancé par Meta afin de concurrencer Tiktok. « L’engagement sur Reels augmente rapidement. Au premier trimestre 2022, Reels représentait 20% du temps passé sur Instagram. Au second trimestre, il y a eu une augmentation de 30% du temps passé par les utilisateurs avec Reels sur Facebook et Instagram. Les progrès de l’intelligence artificielle sont à l’origine d’un grand nombre de ces améliorations » décrit Mark Zuckerberg.

Un modèle d’intelligence artificielle a augmenté de 15% le temps passé sur Reels

« Un exemple est qu’après le lancement d’un nouveau grand modèle d’intelligence artificielle pour les recommandations, nous avons vu une augmentation de 15% du temps passé dans le player vidéo Reels sur Facebook seul » illustre-t-il. « Dès lors, je pense qu’il y a de nombreuses améliorations telles que celle-ci que nous continuerons d’apporter » dit-il.  A noter également, que Reels sur Instagram représente plus de la moitié du contenu repartagé dans les messages.

Comment cette évolution des formats avec Reels et l’usage de l’intelligence artificielle pour recommander des contenus, améliorent-ils les revenus publicitaires de Meta ? « Nous sommes confrontés à un certain nombre de défis à court terme, mais les investissements que nous faisons devraient nous donner un avantage comparatif à plus long terme » pense Mark Zuckerberg.

Accroître les revenus générés par les vidéos courtes Reels

Pour le dirigeant, le défi à court terme est la croissance de la vidéo courte Reels. « Le format Reels ne monétise pas encore au même rythme que le flux ou les stories » reconnaît-il. « En théorie, nous pourrions pousser moins fort sur la croissance de Reels, mais ce serait pire pour nos produits et nos activités à plus long terme, car nous sommes convaincus que Reels augmentera l’engagement globalement et finira par se monétiser de manière proche du flux feed » pense-t-il.

« Notre travail sur l’efficacité de la monétisation des publicités pour Reels progresse en fait plus rapidement que prévu » explique-t-il. Meta a dépassé le milliard de dollars de revenus annuels pour les publicités Reels. « Donc, je pense que nous sommes sur la bonne voie, et nous devons juste traverser cette phase » conclut-il.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *