Les salariés du groupe Rocher s’auto-forment à l’IA générative

Yves Rocher est une des marques du groupe Rocher

Le groupe Rocher, connu pour ses marques Yves Rocher ou Petit Bateau, accompagne la transition vers l’IA générative de ses employés. Pour cela, il fait appel à la société Mendo qui délivre une solution SaaS qui aide les employés des grandes entreprises à une meilleure utilisation des logiciels dont ChatGPT.

600 employés seront accompagnés sur l’année 2024

Mendo, fondé en 2021, propose un outil qui se branche à ChatGPT d’OpenAI ou Copilot de Microsoft et permet à chaque salarié de s’auto-former à son rythme et de manière ludique. En 2024, plus de 600 employés du groupe Rocher en France seront accompagnés durant l’année dans l’adoption et la bonne utilisation de l’IA générative.

Les métiers prioritaires pour cette auto-formation sont situés au sein des services Marketing, informatique, RH et communication.  La démarche embarque également 250 autres employés volontaires supplémentaires qui ont montré, via un jeu-concours, leur maîtrise et le respect des règles essentielles à l’utilisation de l’IA.


L’IA générative accélère les tâches courantes

Chez le groupe Rocher l’IA générative est vue comme un accélérateur des tâches habituelles et d’une prise en main rapide. « L’IA générative (LLM) utilise le langage naturel, ce qui facilite son adoption rapide par nos collaborateurs » commente Siegfried de Preville, Leader de « Sécurité & Santé » chez le groupe Rocher et à l’origine de ce projet de formation.


« L’IA générative améliore leur efficacité en accélérant les tâches courantes, libérant ainsi du temps pour des tâches à plus forte valeur ajoutée » poursuit-il. « Ce temps libéré peut-être consacré à des initiatives collectives, telles que la résolution de problèmes, la réflexion, et l’alignement créant ainsi de la valeur pour les équipes où l’IA est déployée » dit-il.

L’IA générative demande toutefois un esprit critique comme on a pu le voir lors des premiers retours de grands groupes comme Engie ou Airbus. Le responsable du groupe Rocher attire l’attention sur le fait que l’utilisation de l’IA générative  nécessite « une compréhension de sa ‘grammaire’ avec le prompting » mais aussi « la reconnaissance de ses limites et le développement d’un esprit critique face aux résultats ». La société Mendo a été retenue car elle propose une acculturation à travers une approche ludique et valorisante, s’appuyant sur l’autonomie dans la durée des collaborateurs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *