LVMH partagera ses cas d’usage en intelligence artificielle avec l’école de commerce Albert School

Franck Le Moal, LVMH

Après Carrefour, c’est au tour du leader mondial du luxe LVMH d’annoncer qu’il partagera ses cas d’usage de la donnée avec les étudiants de la nouvelle école de commerce Albert School qui ouvrira en septembre 2022 à Paris. La donnée nourrit de multiples processus chez LVMH et chez ses différentes marques. Il s’agit désormais de passer à la vitesse supérieure et d’étendre les cas d’usage. Pour cela, LVMH a noué un partenariat avec la nouvelle école Data et Business Albert School qui doit former les managers ad hoc.

LVMH n’utilise pas encore suffisamment la donnée

Franck Le Moal, CIO (Chief Information Officer) de LVMH se prépare à contribuer à cette initiative. « La data est au cœur de l’ensemble des processus de nos marques, du développement de nos produits, au manufacturing, à la Supply Chain, à la logistique, à l’omni-canal et à la relation avec nos clients » commente Franck Le Moal.

« On n’utilise pas encore suffisamment la donnée, cela reste un sujet qui est sous exploité« 

Le groupe LVMH accélère depuis 3 ans sur tous les sujets Data. Mais sur le terrain, il n’y a pas encore suffisamment de managers compétents dans ces domaines. La donnée et ses usages en intelligence artificielle apparaissent encore sous exploités. Il s’agit d’en étendre et accélérer l’exploitation. « On n’utilise pas encore suffisamment la donnée, cela reste un sujet qui est sous exploité » présente pour sa part Michael David, Group Chief Omnichannel Officer de LVMH, à l’annonce du partenariat entre LVMH et Albert School.

La formation en ce qui concerne les apports de l’intelligence artificielle apparaît clé. « Chez LVMH, le sujet de la data est omniprésent car nous utilisons tous de la data, tous les jours. Mais, ce que l’on peut en faire et en termes d’intelligence artificielle est assez mal compris » poursuit-il. Il s’agit de former les gens et d’élargir les usages de la donnée. « On a vraiment besoin de faire un gros travail de pédagogie auprès de nos équipes en interne, vis-à-vis de l’externe également pour à terme pouvoir déployer ces initiatives sur l’ensemble de la chaîne de valeur du groupe » analyse-t-il. «  Aujourd’hui, on est encore très focalisés sur les sujets e-commerce, CRM, clienteling, un petit peu sur les sujets média également mais il y a un champ énorme de possibilités sur la supply chain, la logistique, le développement produit » pense-t-il.

Michael David et Franck Le Moal, LVMH

La donnée de plus en plus utilisée afin d’identifier les clients à fort potentiel

A ce stade la donnée de LVMH est mobilisée de plus en plus sur des sujets business comme la relation client et la capacité à aider les 75 maisons du groupe à identifier très tôt les clients ayant un fort potentiel. « Il s’agit d’identifier les clients ayant une forte appétence pour une catégorie de produits à une certaine échéance dans un canal en particulier. C’est donc extrêmement puissant pour nos initiatives de clienteling, de gestion de la relation client en magasin, individuellement mais aussi de nos campagnes de CRM, de nos activités e-commerce, etc. » détaille le responsable. L’objectif est de générer de la valeur mesurable au quotidien dans le business des maisons du groupe.

« Recruter, former, les nouveaux managers de demain à une vision responsable et partagée Data et Business est essentiel »

Pour cela, il convient de disposer de disposer des bons cadres, ayant un pied dans la data et un pied dans le business. « Recruter, former, les nouveaux managers de demain à une vision responsable et partagée Data et Business est essentiel » reprend le DSI Franck Le Moal. « Dans les prochains mois, nos équipes ‘IA et Data’ au niveau du groupe et de nos maisons viendront interagir avec les étudiants de l’Albert School au travers d’études de cas et de contributions opérationnelles » annonce-t-il. En particulier, Bruno Guilbot, Head of Data Services chez Louis Vuitton, une des maisons de LVMH, viendra partager avec les étudiants les enjeux de la data pour le business, les cas d’usages, ainsi que les méthodes d’analyse et les algorithmes d’intelligence artificielle.

Chez LVMH l’équipe omni-channel a comme responsabilité de guider les maisons du groupe dans leur voyage dans le monde de l’e-commerce. Cet e-commerce n’est plus à considérer de manière isolée mais à appréhender de manière plus globale avec le retail physique, le service client, le CRM, le clienteling, etc. Ce métier de l’omni-canal se situe entre le business et les métiers techniques. Il travaille en collaboration avec les équipes en charge de la technologie et des systèmes d’information. Il intervient également en lien avec les autres services du groupe et des maisons, tels que le retail physique, les RH, la finance, la fiscalité, etc. 



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *