Les dépenses en IA tirées par les banques et le commerce de détail

Les dépenses des entreprises en intelligence artificielle connaissent une croissance soutenue. Selon le cabinet d’études IDC, au niveau mondial, ces dépenses en intelligence artificielle devraient doubler d’ici 2024.

Des dépenses en augmentation de 20% par an

Ces dépenses passeront de 50,1 milliards de dollars en 2020 à 110 milliards en 2024. La croissance moyenne des dépenses en IA est prévue à 20% par an sur les 4 ans à venir. Deux leviers principaux de l’adoption de l’IA sont la délivrance d’une meilleure expérience client et l’employé « augmenté » afin qu’il soit meilleur dans son travail.

4 cas d’usage représentent près du tiers des dépenses en intelligence artificielle en 2020

Des cas d’usage fréquents de l’IA concernent des agents automatisés pour le service client, la recommandation et l’automatisation des processus de vente, la prévention automatisée des menaces et l’automatisation de l’informatique. Ces 4 cas d’usage représentent près du tiers des dépenses en IA en 2020.

Parmi les cas d’usage ayant la croissance la plus rapide, on trouve l’automatisation des ressources humaines, l’automatisation informatique, ainsi que la recherche et la découverte pharmaceutiques. Les deux secteurs d’activité qui vont dépenser le plus en IA sont la vente de détail et la banque.

Des chatbots et des moteurs de recommandation

Le secteur de la vente de détail concentrera largement ses investissements dans l’IA sur l’amélioration de l’expérience client via des chatbots et des moteurs de recommandation, tandis que la banque inclura des dépenses en analyse et en enquête sur la fraude, ainsi que des conseillers et des systèmes de recommandation. L’industrie et la santé viennent ensuite en termes de dépenses en IA en 2020.

Les secteurs du transport, des loisirs et de l’hôtellerie freinent leurs investissements en IA

Les secteurs qui connaîtront la croissance la plus rapide des dépenses en IA au cours de la période 2020-2024 sont les médias, l’administration et les services professionnels. « Le Covid-19 a ralenti les investissements en IA dans les secteurs du transport et dans les services grand public aux consommateurs tels que les loisirs et l’hôtellerie. Ces domaines vont être prudents dans leurs dépenses en IA car ils seront centrés sur la maîtrise des coûts et la génération de revenus plutôt que sur l’innovation ou les expériences numériques » analyse IDC.

Le logiciel et les services représenteront chacun un peu plus du tiers des dépenses en IA cette année, le matériel représentant le reste. Les plus grosses dépenses en logiciel concernent les applications d’IA (14,1 milliards de dollars) tandis que la dépense la plus importante en services concerne les services informatiques (14,5 milliards). Les dépenses en serveurs seront la part la plus importante (11,2 milliards) dans la partie matérielle. Les dépenses en logiciel vivront la croissance la plus rapide avec une augmentation moyenne de 22,5% par an durant 5 ans.

La moitié des dépenses en IA aux Etats-Unis

Les dépenses en IA auront lieu pour moitié aux Etats-Unis, avec un leadership du commerce de détail et de la banque. L’Europe de l’Ouest vient ensuite, dynamisée par la banque, le commerce de détail et l’industrie manufacturière. La Chine sera la 3ème zone pour les dépenses en IA dans les secteurs de l’administration, de la banque et les services professionnels. La croissance la plus forte des dépenses en IA sur 5 ans concerne le Japon (+32% par an) et l’Amérique Latine (+25% par an).

Les dépenses en IA en 2020 selon les cas d’usage (Source IDC)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !