La startup de l’IA Magic Lemp accompagnée par l’Institut Curie pour lutter contre le cancer du poumon

L’analyse d’image par IA poursuit sa progression dans le domaine de la santé. La startup Magic Lemp a été retenue le 16 septembre par l’Institut Curie afin de prédire, grâce à l’IA, la réponse au traitement par immunothérapie des patients atteints d’un cancer bronchique.

Analyser les images pour prédire les chances de succès

La startup est issue du challenge lancé en janvier dernier, à destination des startups et des chercheurs spécialisés en IA qui devaient répondre à une question clinique : « est-il possible de prédire la réponse à un traitement par immunothérapie à partir de l’analyse d’images des patients ayant un cancer bronchique ? »  Le traitement par immunothérapie offre de nouvelles promesses sans pour autant être efficace pour tous les patients. 

La mise en place du POC devrait démarrer, en fin d’année, dans les locaux de l’Institut Curie

La mise en place du projet devrait démarrer, en fin d’année, dans les locaux de l’Institut Curie avec le soutien financier de l’assureur Swiss Life à hauteur de 60 000 €.  Les lauréats seront accompagnés par des experts afin de mettre en place leur preuve de concept (ou POC). La startup développe de nouvelles approches de Machine Learning et d’IA pour résoudre des problèmes complexes. Elle met l’accent sur l’explicabilité de ses algorithmes.

C’est cette explicabilité qui a fait la différence. « Aujourd’hui, ce que l’on n’explique pas c’est pourquoi, pour une même tumeur et un même traitement, certains patients répondent et guérissent, alors que d’autres ne répondent pas et développent des toxicités » constate le Dr Alain Livartowski, oncologue et conseiller du Directeur des Data de l’Institut Curie.  « L’explicabilité va nous permettre de comprendre cela afin de progresser dans la compréhension de la maladie et de la réponse au traitement. »

Les médecins veulent personnaliser la réponse au patient

Le projet proposé par la startup doit permettre aux médecins de prendre une décision personnalisée sur la base des données du patient. « En tant que médecin oncologue, on est amené chaque jour à prendre des décisions complexes en intégrant toutes les données des patients. Le projet proposé permet de formaliser ces éléments pour un objectif : améliorer la prise en charge de nos patients » se réjouit le Professeur Nicolas Girard, oncologue pneumologue à l’Institut Curie et responsable de l’Institut du thorax Curie-Montsouris.

Les données sont extraites des dossiers informatisés des patients et analysées par IA

Il faut souligner l’importance des données : les données générées à l’occasion des soins réalisés en routine pour un patient sont des « données de vie réelle ». Une fois extraites des dossiers informatisés des patients et analysées par des méthodes d’intelligence artificielle (IA), elles contribuent à aider dans le choix de décisions médicales.

Les candidats avaient jusqu’à fin-avril pour déposer leurs candidatures, délai ayant été repoussé au 30 juin eu égard à la crise sanitaire du Covid-19. Le jury composé, entre autres, d’experts en oncologie et intelligence artificielle, présidé par le Pr Nicolas Girard, a retenu trois startups à auditionner. 

La direction des Data accompagne les médecins

Pour accompagner la transformation de la médecine liée aux données de santé, l’Institut Curie s’est doté d’une structure transversale, la Direction des Data, qui doit accompagner ses chercheurs et ses médecins, dans la structuration, la mise à disposition et la valorisation des données de santé et de recherche. « L’IA est une révolution pour la cancérologie parce qu’elle va nous permettre de mieux classer les tumeurs, de mieux prédire la réponse aux traitements et d’améliorer le pronostic » considère le Docteur Alain Livartowski.

L’Institut Curie possède 500 000 dossiers patients, et s’est employé très tôt à informatiser les données cliniques

L’Institut Curie possède 500 000 dossiers patients, et s’est employé très tôt à informatiser les données cliniques. Les dossiers médicaux y sont informatisés depuis plus de 20 ans et il existe un dossier médical partagé qui structure l’information médicale afin de disposer de données de qualité exploitables. Chaque année, 31 000 hommes et 15 000 femmes sont touchés par le cancer du poumon.

Ce cancer survient en moyenne à l’âge de 66 ans et reste la première cause de mortalité par cancer en France avec plus de 33 000 décès chaque année, notamment à cause du tabac. Fondé en 1909 par Marie Curie, l’Institut Curie rassemble sur 3 sites, Paris, Saint-Cloud et Orsay, 3500 chercheurs, médecins et soignants autour de ses 3 missions : soins, recherche et enseignement.

La startup Magic Lemp a été désignée le 16 septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !