La Poste devient hébergeur de données de santé certifié

Docaposte, filiale de La Poste pour le numérique, obtient la certification Hébergeur de données de santé à caractère personnel (HDS) délivrée par l’Agence du Numérique en Santé. Docaposte fait de l’e-santé une de ses priorités stratégiques et héberge 45 millions de dossiers santé actifs.

Des Data Centers opérés en propre en France

Docaposte souligne qu’il opère ses propres Data Centers installés en France. Le périmètre de la certification HDS obtenu par Docaposte concerne les 6 niveaux d’activités qui couvrent l’ensemble de la Tierce Maintenance d’Exploitation (TME) depuis la fourniture de data centers à l’exploitation des applications informatiques.

La stratégie de Docaposte est de réconcilier les sphères médicales, familiales et médico-sociales autour du patient. Docaposte a racheté en 2019 Icanopée, éditeur spécialisé dans l’échange de données de santé, Docaposte souhaite accompagner le déploiement du dossier médical partagé (DMP) et son interfaçage avec les dossiers patients dans les établissements de santé. Fin 2019, Docaposte a également été retenu par la Centrale d’Achat de l’Informatique Hospitalière (C.A.I.H.) pour le marché de recueil du consentement des patients dans les hôpitaux publics.

Docaposte emploie 6400 personnes réparties sur 70 sites

« Nous nous engageons pour le déploiement d’une santé de proximité facilitant la prévention et la prise en charge des patients y compris dans les zones les plus reculées » annonce Docaposte. Docaposte emploie 6 400 personnes réparties sur près de 70 sites en France et à l’international. Cette filiale de La Poste a réalisé 700 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019, en tenant compte de l’intégration de Softeam Group.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !