Création d’une animation 3D à partir d’une vidéo dans le JT de TF1

La solution de création d’une animation 3D assistée par l’IA de la startup Kinetix a été testée lors du journal télévisé de 20 heures de TF1. Le premier usage a eu lieu le dimanche 9 mai lors du Journal de 20h pour la rubrique « Demain » sur le sujet des exosquelettes. La startup Kinetix est hébergée à Station F dans le cadre du programme Media Lab de TF1. TF1 souhaite développer l’incorporation d’animations 3D dans ses contenus d’Information.

Un mouvement humain filmé en 2D est transformé en animation 3D

L’IA de la startup  transforme automatiquement un mouvement humain en animation 3D à partir d’une vidéo 2D. Kinetix a été sélectionné en octobre dernier pour travailler pendant 6 mois en collaboration avec les équipes de création des JT de TF1. La startup a été fondée en 2020 par Yassine Tahi et Henri Mirande. L’ambition de Kinetix est de casser les barrières technologiques pour rendre l’animation 3D accessible et rapide à réaliser au plus grand nombre, professionnels ou non, en automatisant une première partie du processus de production.

La plateforme « no code » de Kinetix sert à accélérer l’intégration d’animations 3D sur les plateaux des JT grâce à ses outils d’édition et de création. A l’occasion du JT de 20h du 9 mai, TF1 a pu tester pour la première fois sa technologie pour une expérience 3D animée dans la rubrique « Demain » consacrée aux exosquelettes. Pour cela, une équipe de TF1 a chargé sur la plateforme Kinetix une vidéo en 2D. A partir de cette dernière, les algorithmes de Kinetix ont généré automatiquement et instantanément un modèle en 3D. Ce modèle a ensuite été retravaillé par un animateur, pour être transféré sur un nouveau modèle 3D et intégré à une scène.

Vers une automatisation de 80% du processus d’animation

A terme, Kinetix ambitionne d’automatiser 80% du processus d’animation afin d’accélérer davantage le travail des animateurs, et aussi de permettre aux non spécialistes qui travaillent dans les rédactions de pouvoir réaliser eux-mêmes des animations 3D simplement et à moindre coût. Avec la solution de Kinetix, la rédaction de TF1 va poursuivre son appropriation de la 3D à visée pédagogique. L’objectif est de rendre plus accessibles et plus compréhensibles des sujets complexes et des thèmes tels que l’économie, la santé ou les technologies via des représentations visuelles. Par exemple, lorsque le journaliste présente son sujet, des éléments 3D sont incorporés sur le plateau du JT, voire directement sur le terrain.

Ces interactions entre le réel et les éléments virtuels lors des JT se multiplieront pour offrir aux téléspectateurs une représentation visuelle très concrète de ce qui leur est expliqué. « L’animation 3D va prendre davantage d’ampleur dans les prochaines années au sein des rédactions télévisuelles » pense Yani Khezzar, journaliste et responsable de l’innovation pour l’information chez TF1. « Mais c’est un format qui, à l’heure actuelle, reste long à réaliser » reconnaît-il. « La solution Kinetix va nous permettre d’accélérer considérablement la production de nos contenus 3D animés » annonce-t-il. « L’objectif est de pouvoir rendre l’information de plus en plus accessible  et mettre la technologie au service de la pédagogie et de nos téléspectateurs » conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    L'actualité du digital

    Le meilleur de la transformation des entreprises


    Restez connecté !