Société Générale : Cloud hybride first pour sa stratégie informatique

Carlos Goncalvès, directeur des infrastructures informatiques de la Société Générale

Sous la conduite de Carlos Goncalvès, directeur des infrastructures informatiques de la Société Générale, le groupe bancaire poursuit sa stratégie « Cloud first ».

Cloud hybride pour 80% des applications dans 2 ans

Le responsable mise sur une plateforme de services d’infrastructure basée sur le Cloud hybride, avec pour objectif d’héberger 80% de ses environnements dans le Cloud, public ou privé en 2020. C’est le pilier de la transformation numérique de la banque et de sa plateformisation.

Aujourd’hui, 60% de l’infrastructure du groupe bancaire est située dans le Cloud.  « L’adoption du Cloud doit s’accompagner d’une transformation des applications et le déploiement d’un modèle opérationnel agile » rappelle Carlos Goncalves. La plateforme Cloud est gérée en mode agile par Pierre Haslee, responsable adjoint de la plateforme de services Cloud de la banque.

D’abord basée sur un Cloud privé créé en 2015, la stratégie « Cloud First » de Société Générale s’appuie désormais sur un dispositif de Cloud hybride.La plateforme de services d’infrastructure intègre plusieurs fournisseurs de Cloud aussi bien privé que public. Côté public, la banque fait appel à Amazon Web Services et à Microsoft Azure.

La BCE comme gendarme de l’informatique de la banque

Le Cloud Public est considéré par la banque comme une opportunité majeure pour innover et passer à l’échelle. Quant aux données des clients du groupe, elles sont hébergées sur son Cloud privé. La banque vit sous la pression permanente de la BCE (Banque Centrale Européenne) afin de respecter la conformité réglementaire en matière d’audit, de protection et de localisation des données et de réversibilité de la plateforme. Un travail de standardisation est en cours afin de définir un environnement spécifique défini pour assurer un usage conforme et sécurisé des services des principaux fournisseurs de Cloud.

La plateforme de services Cloud hybride est accessible depuis mai 2018. Elle offre un accès en self-service à une dizaine de services d’infrastructure. Une centaine d’opérations sont réalisables via des APIs à travers un portail commun aux métiers de la banque.

En 2020, l’ensemble des services d’infrastructure de la Société Générale seront entièrement automatisés et accessibles. La plateforme devra assurer une vue consolidée des services de Cloud qu’ils soient publics ou privés, pour aider à la maîtrise du monitoring, de la sécurité, de la conformité et de la facturation.

Montée en compétences indispensable

La Société Générale veut mettre en place un modèle Devops, qui assure la continuité entre les développeurs et les équipes de production en charge des performances des infrastructures informatiques. La banque doit absolument recruter les bonnes compétences et former ses équipes internes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !