CES 2019 : L’Oréal présente un capteur du pH de la peau

Le capteur sera lancé en 2019 chez des dermatologues américains

A l’occasion du CES, le salon de l’électronique grand public de Las Vegas, L’Oréal présente le premier prototype de capteur microfluidique portable sur la peau destiné à en mesurer le pH. Il est proposé par La Roche Posay, la marque à l’image la plus scientifique de L’Oréal.

Problèmes de peau et pH sont liés

My Skin Track pH by La Roche-Posay est le premier capteur portable accompagné d’une application destinée à mesurer les variations du pH de la peau et de proposer des associations de produits personnalisées. Les problèmes de peau sont liés au niveau du pH cutané considère Guive Balooch, directeur du Tech Incubateur de L’Oréal Recherche et Innovation. Les données sur l’état de la peau des consommateurs doivent les aider à trouver les produits adaptés à leurs besoins individuels. « Chez L’Oréal, nous sommes convaincus que la santé représente le futur de la beauté » souligne-t-il.

My Skin Track pH est issu de la technologie d’Epicore Biosystems, spécialiste des plateformes microfluidiques et des capteurs portables flexibles. Par ailleurs, en novembre 2018, L’Oréal a lancé un capteur UV individuel, My Skin Track UV by La Roche-Posay, disponible uniquement chez apple.com et dans les Apple Store aux Etats-Unis.

« Ce nouveau prototype représente la prochaine étape de La Roche-Posay dans l’univers des technologies de la beauté » présente Laetitia Toupet, directrice générale de La Roche-Posay. My Skin Track pH sera lancé en 2019 chez les dermatologues partenaires de La Roche-Posay aux États-Unis dans le but de rassembler de nouvelles données pour, à terme, proposer le produit directement aux consommateurs.

Agir pour équilibrer le pH de la peau

L’échelle du pH varie d’acide à basique, allant de 0 à 14. Le pH d’une peau saine est légèrement acide, c’est-à-dire qu’il se situe entre 4,5 et 5,5. Lorsque l’équilibre du pH est perturbé, que ce soit en raison de facteurs environnementaux ou d’affections sous-jacentes, des réactions inflammatoires peuvent se développer, présente L’Oréal.

Ces réactions peuvent entraîner des maladies de peau comme la sécheresse cutanée, l’eczéma, la dermatite atopique, etc poursuit le leader des cosmétiques. Le capteur fin et flexible My Skin Track pH doit être la prochaine étape des technologies des soins personnalisés. Ce capteur récupère d’infimes quantités de sueur présente dans les pores de la peau via un réseau de micro-canaux et fournit une valeur précise en 15 minutes.

My Skin Track pH génère des données à partir de quantités de sueur presque imperceptibles. En pratique, l’utilisateur place le capteur sur la face interne du bras pendant 5 à 15 minutes, jusqu’à ce que les deux points centraux se colorent. Ensuite, l’utilisateur ouvre l’application My Skin Track pH et photographie le capteur.

À l’aide d’un algorithme, l’application mesure la valeur du pH et la perte de sueur locale de l’utilisateur, c’est-à-dire le taux de transpiration sur la surface de la peau, pour évaluer l’état de santé de celle-ci et offrir des recommandations de produits La Roche-Posay destinés à ré-équilibrer le pH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !