Le marché du Cloud en France capté par Amazon, Microsoft et Google

En 2021, les poids lourds américains Amazon, Microsoft et Google ont capté 80% de la croissance des dépenses françaises en Cloud public d’infrastructure. Les 3 fournisseurs ont capté 80% de la croissance du marché sur les services d’infrastructures systèmes et applicatives de Cloud public avec le IaaS (Infrastructure as a service) et le PaaS (Platform as a service).

Une augmentation du business Cloud de 400 millions d’euros en 2021

Cette croissance pèse près de 400 millions d’euros de nouveau business en une année. Ils ne laissent que 20% pour les autres fournisseurs français, européens et mondiaux. C’est ce que montre l’étude publiée par Markess. Amazon avec AWS (Amazon Web Services) est déjà largement dominant avec 46% de parts de marché. Il poursuit son développement sur le marché français à un rythme intense et tire véritablement la croissance du IaaS et du PaaS.

Markess pointe qu’avec une offre pléthorique, AWS est désormais présent dans toutes les strates de l’économie française, depuis la PME jusqu’aux très grandes entreprises en passant par les éditeurs et les startups. Quant à Microsoft, il est le champion de la croissance avec +53% en 2021. Le prestataire a investi dans le Cloiud Azure et da,s des synergies avec ses offres logicielles Office 365, CRM, ERP, Analytics, etc. Troisième poids lourd, Google Cloud affiche un certain retard d’adoption sur le marché français considère Markess mais il commence à rattraper les deux leaders avec +48% de croissance en 2021.

Le reste des fournisseurs en France pèsent 30% du marché

Toujours selon l’étude, les autres prestataires de Cloud dans l’hexagone, parmi lesquels on trouve OVH, IBM, Oracle, Orange Business Services, Scaleway (groupe Iliad de Xavier Niel), T-Systems ou 3D Outscale (groupe Dassault), ont réalisé ensemble 23% de croissance et captent le tiers (29%) du marché. Pour la plupart, ces fournisseurs ne peuvent rivaliser avec les investissements colossaux des poids lourds américains prévient Markess, des investissements évalués en milliards de dollars annuels, et ces acteurs se concentrent sur des segments spécifiques. Ils misent sur la cyber-sécurité, les plateformes applicatives, le Cloud souverain ou la gestion de Cloud hybride et le multi-Cloud.

Les résultats financiers des géants américains sont en forte croissance note Markess pour  le 1er trimestre 2022 avec +32% pour Microsoft Cloud à 23.4 milliards de dollars, +37% pour Amazon Web Service à 18,4 milliards de dollars et +44% pour Google Cloud à 5.8 milliards de dollars.

Parts de marché des fournisseurs de Cloud en France : Google en 3ème position

Un marché du Cloud segmenté en 3 types d’offres

Le marché des infrastructures Cloud poursuit sa segmentation avec des positions qui s’établissent désormais plus clairement entre les fournisseurs de solutions de Cloud public, les fournisseurs de services managés autour du Cloud et les acteurs du Cloud privé. Toutefois, l’engouement pour le mariage des environnements dans des stratégies hybrides et multi-Cloud tend à brouiller les cartes.

Les acteurs historiques de l’hébergement, de l’infogérance et du Cloud privé nouent des partenariats pour marier leurs solutions avec des offres de IaaS et PaaS publiques. C’est le cas par exemple de Orange Business Services, Atos, Neurones, Capgemini, et désormais Kyndril, l’ex IBM Global Technology Services. Dans le même temps, les géants Amazon Web Services, Microsoft et Google proposent de nouvelles offres pour distribuer le Cloud au plus près des utilisateurs.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *