Le gouvernement soutient 17 projets pour doper la France en cybersécurité

Michel Van Den Berghe et Jean-Noël Barrot

Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications, annonce 39 millions d’euros de financements publics pour 17 projets dans le cadre de la stratégie nationale d’accélération pour la cybersécurité « France 2030 ». Il a pris la parole lors de sa visite du Campus Cyber présidé par Michel Van Den Berghe, le 27 octobre.

Faire de la France un champion mondial

L’objectif est de hisser la France au rang des champions mondiaux de la cybersécurité. La stratégie nationale d’accélération pour la cybersécurité a été annoncée le 18 février 2021. Elle a prévu d’allouer plus d’un milliard d’euros dont 720 millions d’euros de financements publics afin de faire de la France une nation de rang mondial en cybersécurité.

Le financement est destiné à soutenir le développement des entreprises en fonds propres, Les 17 projets ont été sélectionnés via 5 dispositifs lancés par le gouvernement dans le cadre de France 2030.  Ces projets visent à contribuer au développement de solutions innovantes en cybersécurité, à renforcer les collaborations entre les acteurs de l’écosystème et à accroitre l’offre de formation en cybersécurité.

Dans le même temps, Jean-Noël Barrot a rappelé que Florent Kirchner est nommé coordinateur national de la stratégie d’accélération Cybersécurité à compter du 1er décembre. Florent Kirchner partagera son temps entre le secrétariat général pour l’investissement, qui pilote France 2030, et le campus Cyber pour être en contact permanent avec l’écosystème.

Intervention de Jean Noel Barrot au Campus Cyber, le 27 octobre

Détails des 17 projets 

  1. Cybelangel – Asset Discovery and Monitoring (ADM)

Développement d’une solution permettant de suivre l’exposition aux menaces cyber des différents éléments d’un système d’information. Cet outil doit permettre aux utilisateurs de focaliser leurs efforts de sécurisation de leur surface d’attaque vers les vulnérabilités les plus critiques.

2. Snowpack & Alternativ Brighnet

Ce projet vise à développer une surcouche de sécurisation et d’anonymisation des échanges sur Internet et une première application dédiée à la sécurité des PME et des collectivités publiques. Les partenaires exploitent plusieurs brevets du Commissariat à l’énergie atomique (CEA). Ils développeront la surcouche et l’intégreront dans une solution DNS « sans tiers de confiance » qui doit être facilement déployable.

3. NANO Corp – EYE-OT

Il s’agit de solutions logicielles visant à cartographier automatiquement tout réseau et détecter les attaques comme les anomalies. Ces outils seront sans dépendance matérielle et ils viseront particulièrement les réseaux industriels (IT/OT) et les TPE/PME, très exposés aux menaces cyber.

4. SYSTEREL, Schneider Electric & ARCYS –  KICS2

L’objectif est de développer une brique générique personnalisable et des outils d’aide à l’administration qui concilient les contraintes de mise à jour de cybersécurité avec le maintien de la sûreté des systèmes critiques. Cette brique veut proposer un compromis optimisé en termes de coût, d’employabilité et de performances (disponibilité, résilience…) entre approche générique et particularisation du produit.

5. Quarkslab – Quarks Remote Attestation (QRA)

Cet outil permet d’assurer qu’un équipement connecté à un réseau est bien celui fourni par le constructeur et qu’il n’a été ni altéré ni copié. Il sera particulièrement utile dans les domaines critiques utilisant de nombreux objets connectés tels que les domaines médical et bancaire et les réseaux industriels.

6. Synacktiv – Taranix

Ce projet vise à développer une gamme de produits et de services avancés à destination des services de police européens pour l’investigation cyber. La gamme sera composée d’un produit transportable permettant l’acquisition et la visualisation des données, ainsi que d’un ensemble de serveurs permettant la mise en commun de ressources entre différents services.

 7. Apizee – VisoConfiance

Plateforme de collaboration en temps réel, sécurisée et souveraine, bénéficiant des dernières innovations en matière de chiffrement de données.

APPEL A PROJETS : « PROJETS INNOVANTS AU SEIN DU CAMPUS CYBER »

8. Hub France IA, ALEIA & QWAM – CYLVIA

Création d’une plateforme qui met en lien intelligence artificielle & Cybersécurité et permet de développer les compétences nécessaires à la formation d’un écosystème IA & Cyber. Il s’insère dans la dynamique du Campus Cyber et a été porté par son groupe de travail dédié à l’intelligence artificielle et la cybersécurité.

APPEL A PROJETS : « MUTUALISATION ET VALORISATION DES DONNEES D’INTERET CYBER »

9. Chapvision, Beware Cyberlabs, Olfeo, Exatrack et Quarkslab –  SMART-CTI

Cinq sociétés spécialisées (Chapvision, Beware Cyberlabs, Olfeo, Exatrack et Quarkslab) contribuent à ce système d’alerte et d’anticipation cyber et aux outils de renseignement avancés. Ces outils doivent permettre de qualifier et de contextualiser une menace avec réactivité et précision. Ce système collecte des données provenant de multiples capteurs répartis, les formate pour les agréger sur une plateforme de données de grande capacité. Ces données seront corrélées, analysées et présentées  de manière à fournir un renseignement pratique aux responsables de la cybersécurité dans les centres de réponse aux incidents.

10. Thales, Sekoia, Harfanglab, Glimps, Geotrend, Snowpack, Filigran, Kor Labs, Telecom Sud Paris & Grenoble INP –  SCRED

Ce projet vise à apporter un ensemble de services de renseignement sur la menace cyber au travers de la fourniture d’une source unique de renseignement structurée, agnostique et souveraine. Les acteurs de la détection et de la cybersécurité y sont associés afin de mutualiser et relier leurs bases de connaissance et leurs compétences.

APPEL A MANIFESTATION D’INTERET : « COMPETENCE ET METIER D’AVENIR » – VOLET DIAGNOSTIC

11. Pôle d’excellence cyber – DiagCyber

Elaboration d’un diagnostic partant de la perspective d’emplois en cybersécurité (37 000 selon France 2030) pour analyser les métiers à pourvoir (en nature, volumes et qualifications) puis faire le lien avec les formations et compétences existantes et à créer.

12. Université de Montpellier – Chaîne de production 4.0 

Ce projet permet d’estimer les besoins de formation en cybersécurité afin de répondre aux besoins de la filière « industrie 4.0 ».

13. CCIR Paris Ile de France & CCI Hauts de Seine – Diagnostic CS&IA -92

Ce projet consiste à faciliter la structuration d’un écosystème territorial ouvert dans lequel l’offre de formation en cybersécurité et IA permet d’accroître la compétitivité des entreprises des Hauts-de-Seine. Cette offre proposera des parcours de professionnalisation robustes à des jeunes et des personnes en reconversion professionnelle, en adéquation avec les besoins en compétence des entreprises.

APPEL A MANIFESTATION D’INTERET : « COMPETENCE ET METIER D’AVENIR » – VOLET DISPOSITIF

14. Groupement d’intérêt public formation continue et insertion professionnelle –  Cyber-Indus

Ce projet a pour objectif final de donner les ressources humaines et techniques nécessaires aux industriels français pour continuer le virage numérique amorcé dans un environnement sécurisé et ainsi rester en lice sur le marché européen et international.

15. INSA Centre Val de Loire – Cyberinsa

Ce projet construit en lien avec la feuille de route cyber du Conseil régional de la région Centre Val de Loire, vise à acculturer les organisations aux enjeux de la cybersécurité en les dotant de mécanismes de compréhension, d’anticipation et d’approches actives par la formation et l’expérimentation, via des mises en situation sur des réseaux et la mobilisation des résultats de la recherche.

16. Institut Mines-Télécom – Train-Cyber-Expert 

Le but est de construire des ressources pédagogiques, sous forme de contenus numériques et de plateformes technologiques, organisés par blocs de compétences, dans une optique de modularité, de réutilisabilité et de pédagogie centrée sur les compétences conduisant à des certifications.

17. Université Grenoble Alpes – CyberSkills

Renforcement de l’offre de formation en cybersécurité en développant des outils pédagogiques innovants destinés à un public spécialisé et en renforçant la connaissance des enjeux cyber du public non-spécialiste avec des formations sur l’hygiène numérique et les réglementations liées au respect du RGPD et des actions de promotion de la filière, notamment auprès du public féminin.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *