La détection de la faillite d’entreprise au quotidien avec l’intelligence artificielle


Infogreffe emploie l’intelligence artificielle afin d’anticiper l’évolution de la santé financière des entreprises. Infogreffe est un groupement d’intérêt économique (GIE) des greffes des tribunaux de commerce français.

15 indicateurs servent à suivre la bonne santé des entreprises

Infogreffe étudie les bilans des entreprises afin d’évaluer leur niveau d’exposition aux risques. Pour cela, l’organisme étudie une quinzaine d’indicateurs clés, des KPI (key performance indicators) issus des bilans. Ces indicateurs servent à établir une prévision à 1 an. Infogreffe a décidé d’effectuer ce travail quotidiennement. Afin d’accélérer le processus de prévision des difficultés financières des entreprises, Infogreffe exploite l’intelligence artificielle développée par la société Datategy.

« Nous voulons être plus précis pour dispenser des informations fiables et récentes aux tribunaux de commerce afin de mieux prévoir la défaillance d’entreprise » explique Olivier Ishacian, responsable du service data chez Infogreffe. « Aujourd’hui, nous calculons des ratios grâce au bilan annuel de l’entreprise, cela permet de scorer l’entreprise et de définir son risque financier. Si l’entreprise a une note inférieure à 30, son dossier est directement transmis au tribunal. Le tribunal la contacte pour l’accompagner dans la résolution de ses problèmes » poursuit-il.

Dix bases de données hétérogènes analysées

Détecter ces défaillances en continu avant l’échéance annuelle du bilan permet de redresser la barre plus rapidement et avant qu’il ne soit trop tard. En 2017, Olivier Ishacian décide de faire appel à l’intelligence artificielle. « Grâce au Machine Learning, nous analysons dix bases de données hétérogènes. Une note de 0 à 100 est attribuée à chaque entreprise chaque jour grâce à l’analyse d’une quinzaine de ratios, à la fois sectoriels, et d’actualité, tels que la Covid par exemple. Les données sont actualisées en temps réel. Les tribunaux peuvent être proactifs et proposer le plus tôt possible les solutions adaptées aux entreprises » dit-il.

Le poids réel d’un indicateur est pris en compte. « L’interprétabilité des résultats aide à mesurer l’incidence réelle d’un KPI » poursuit-il. Infogreffe effectue des tests afin d’améliorer son processus de scoring. « Nous allons plus loin avec du prédictif. Par exemple, si 100 entreprises qui présentent les mêmes caractéristiques sont en difficulté, cela veut dire que d’autres peuvent l’être aussi » explique-t-il.  

144 tribunaux de commerce à l’écoute

Le système permet de mettre cela en évidence. « Enfin, nous pouvons générer des rapports au quotidien. Ces rapports mettent en évidence les résultats et les KPI qui influent sur la note des entreprises » dit-il. « Ainsi, il est facile de comprendre pourquoi une note est mauvaise par exemple. Et ces rapports sont utilisés par les 144 tribunaux de commerce français » ajoute-t-il. Infogreffe travaille sur ce sujet depuis 2017. « Nous avons déployé la solution et nous l’avons fait évoluer » termine-t-il.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *