Echoes : transformer son code logiciel pour de nouveau innover

Echoes modernise les applications de coeur de métier des grandes entreprises européennes dans la banque, l’assurance, l’industrie, l’administration, …

Réduction des coûts de maintenance

Rien de plus coûteux que de maintenir des logiciels anciens dans une entreprise. La technogie d’Echoes entend répondre aux besoins grandissants de réduction des coûts de maintenance, de gestion de l’obsolescence logicielle et de sécurisation des applications métiers.

Echoes propose la transformation automatique de l’architecture logicielle et du code, sa technologie et son expertise sont issues de la recherche, afin de réduire la dette technique et d’améliorer la capacité à innover des entreprises clientes.

La société réalise des projets d’audit et de reengineering de code et de changement d’architecture, de migration entre langages informatiques, et de transformation ou dé-commissionnement depuis des socles techniques obsolètes.

Chantier de quelques semaines

Il s’agit d’un processus délicat qui doit tenir compte des contraintes budgétaires et opérationnelles des entreprises : temps d’immobilisation de l’application, time-to-market, etc.
Echoes annonce qu’il est possible de réaliser en quelques semaines des chantiers de transformation d’envergure, et d’éviter des réécritures interminables, coûteuses et risquées.

Le siège social et les activités opérationnelles sont basés à Paris et l’équipe de R&D est basée à Rennes.

En résumé, l’offre technologique Rapid d’Echoes s’adresse aux éditeurs de logiciels et aux grandes entreprises souhaitant se désengager de vieilles technologies et gérer l’obsolescence de leurs applications coeur de métier afin de faire diminuer leurs budgets IT. Rapid propose une migration automatique de langage à langage, l’audit et le re-engineering de code et le changement d’architecture, ainsi que le dé-commissionnement et la transformation de plateformes.

Des problèmes récurrents 

Echoes se positionne sur les problématiques récurrentes des entreprises face à leur informatique. C’est à dire des budgets de maintenance supérieurs aux budgets d’évolutions,
les réticences des développeurs à travailler sur certaines applications, les nouvelles fonctionnalités trop longues à développer, les retards et les allers retours multiples chez les développeurs et testeurs, l’obsolescence technologique et les problèmes de sécurité de certains logiciels, et l’insatisfaction sur les applications livrées, avec des problèmes récurrents de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !