Prise de rendez-vous médical : Doctolib rachète son concurrent MonDocteur

C’est un petit pas dans la transformation du système de santé. Doctolib,  plateforme de prise de rendez-vous médicaux, rachète son concurrent MonDocteur au groupe Lagardère et à ses trois fondateurs.

L’agenda de 55 000 praticiens géré 

La nouvelle entité centralisera un annuaire de 55 000 praticiens, médecins et dentistes, 1500 cliniques et hôpitaux, entre la France et l’Allemagne. Le nouveau groupe annonce un total de 20 millions de visites de patients par mois. Plus petit que Doctolib, MonDocteur possédait ainsi un annuaire de 10 000 praticiens et 400 établissements de santé contre 45 000 praticiens et 1100 établissements de santé chez Doctolib.

Le  nouvel ensemble emploiera 600 personnes, 450 venant de Doctolib et 150 de MonDocteur. Le nouveau groupe prévoit de monter à 1000 personnes dans 2 ans. Les équipes de développement technologique vont tripler pour atteindre 250 ingénieurs dans ses centres de R&D de Paris et de Berlin. Doctolib possède une présence très locale, ses 450 salariés sont répartis entre 35 villes en France et Allemagne.

Transformer les cabinets et les hôpitaux

Objectif ? « accélérer la transformation des cabinets et des hôpitaux » annonce Stanislas Noix-Château, président de Doctolib et cofondateur. «  Il s’agit de rendre de notre système de santé plus humain, efficace et connecté » ajoute-t-il. Doctolib et MonDocteur ont été créés en 2013. Ils entendent transformer l’expérience des patients en leur permettant de trouver des informations sur leurs professionnels de santé et de prendre rendez-vous auprès d’eux sur internet 24 heures sur 24, 7 jours 7.

Des innovations sont à venir dans le domaine du parcours de soins des patients tout en réduisant les délais d’attente. Doctolib et MonDocteur se rémunèrent auprès des praticiens en gérant leur prise de rendez-vous. Le service est facturé sous la forme d’un abonnement mensuel moins coûteux et plus efficace qu’un secrétariat traditionnel notamment via le rappel de rendez-vous par SMS des patients. En 2017, Doctolib a levé 61 millions d’euros de financement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !