L’internet des objets tire la croissance du secteur du numérique | La Revue du Digital

L’internet des objets tire la croissance du secteur du numérique

Gabriella Cataneo, IDC, le 6 mars

L’informatique des entreprises est en pleine transformation. L’internet des objets (IoT), les systèmes cognitifs et la robotique décollent en termes de dépenses. La croissance des budgets dans ces secteur est même supérieure à celle du Cloud, du mobile, du Big Data et des réseaux sociaux.

Informatique traditionnelle à la baisse

L’informatique dite “traditionnelle,” pour sa part est à la baisse. C’est ce que résume Gabriella Cataneo, vice présidente du cabinet d’analyses IDC. Elle a pris la parole lors de l’événement Big Data Paris, le 6 mars en présentant les chiffres clé d’une étude préparée pour la Commission Européenne et publiée en novembre dernier.

Dans le détail, l’internet des objets (IoT), les systèmes cognitifs et la robotique grimperont de 19,8% par an en termes de budgets. Alors que dans le même temps, l’informatique “traditionnelle” va connaître une baisse de 6,5% par an jusqu’à la fin de 2020.

Quant au secteur qui regroupe le Big Data, le Cloud, le Mobile et le Social, il va croître de 6,6% par an. Pour autant, au global, les dépenses dans le numérique au sens large, intégrant donc toutes les composantes dont l’informatique traditionnelle, seront en croissance de 6,3% par an jusqu’en 2020.

L’Asie en tête

Côté internet des objets, en 2020, les technologies IoT péseront 1,29 trillions de dollars, selon IDC. C’est la zone Asie Pacifique qui investira le plus (37,6% des dépenses), suivie par les Etats Unis (31,5%) puis l’Europe de l’Ouest (19,6%). L’Amérique du Sud est à la traîne avec 2,1%. Le Japon à lui tout seul pèsera 6,7%, indépendamment de la zone Asie Pacifique !

C’est le secteur industriel qui dopera les dépenses en matière d’IoT (Internet of Things) en représentant 17% des coûts, suivi par le consommateur grand public qui représente 16% des usages. La croissance du marché de l’IoT dans le domaine des échanges B to B sera aiguillonnée par le domaine de la vente au détail.

Le secteur de la distribution sera sous les projecteurs pour les objets connectés dans les mois qui viennent afin d’améliorer l’expérience du consommateur en magasin et pour la relation client omnicanal.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *