Carrefour étend la blockchain au lait frais entier microfiltré

Après le poulet et la poularde fermiers d’Auvergne, les tomates, les œufs et plus récemment les oranges de la « filière qualité Carrefour » (FQC), Carrefour étend sa blockchain en l’appliquant au lait frais microfiltré, toujours dans sa filière qualité.

A compter de mars 2019, Carrefour va progressivement commercialiser du lait frais entier microfiltré bénéficiant de la technologie blockchain. La filière s’appuie sur les modes de travail de la laiterie Gillot dont les élevages en pâturage sont situés dans un rayon de 30 km autour de la laiterie, et avec des vaches nourries sans OGM, élevées dans des exploitations à taille humaine respectueuses du bien-être animal.

La blockchain garantit aux consommateurs la traçabilité complète des produits. Grâce au QR Code présent sur l’étiquette, les consommateurs accèdent via leur smartphone à une interface regroupant de nombreuses informations sur le parcours du produit depuis le lieu d’élevage ou de production jusque sa mise en rayon. Les consommateurs pourront par exemple localiser les coordonnées GPS des éleveurs collectés, se renseigner sur l’alimentation des vaches en fonction de la saison, connaître précisément la date de la collecte du lait et le lieu de son conditionnement.

La blockchain leur permettra également d’identifier les acteurs de cette filière (noms et photos) et découvrir leurs métiers tant en termes de pratiques d’élevage, de méthodes de conservation du lait par microfiltration, que de contrôles qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !