Salaires dans l’informatique : la montée en puissance des freelance

L’informatique amorce une nouvelle révolution, celle de la montée en puissance du travail en freelance, avec en toile de fond, le besoin de nouvelles expertises dans le domaine des Data Sciences. C’est ce que montre l’étude sur les salaires 2017 menée par le cabinet Hays et publiée le 12 janvier.

Le freelance et le DSI

De plus en plus de Directions des Systèmes d’Information font appel à des prestataires indépendants travaillant à leur propre compte. Ces derniers sont perçus comme un nouveau mode de soutien externe aux équipes internes sur leurs problématiques IT, souligne l’étude.

C’est nouveau en France. Les freelances prennent une place de plus en plus importante dans l’évolution des effectifs des entreprises françaises. “La part de prestataires employés en CDI dans une société de services informatiques (SSI, ESN) diminue face au nombre croissant de travailleurs indépendants,” souligne le cabinet Hays.

Quant aux freelances, ils apprécient la flexibilité et la liberté que leur apporte ce mode de travail.  “Les clients ont de plus en plus confiance en ce modèle, conscients de la qualité de cette population d’experts dont la compétence informatique est le fonds de commerce,” affirme Hays.  L’Informatique est un des rares domaines dans lequel les jeunes diplômés trouvent un poste rapidement à l’issue de leur formation, ajoute le cabinet.

Salaire plus élevé

Côté rémunération, le salaire d’un travailleur indépendant est alors 30% à 40% supérieur à celui d’un employé informatique en interne, indique l’étude. Le taux journalier d’un consultant indépendant oscille entre 450 € et 600 € (brut).

Si les développeurs ont le vent en poupe, les compétences Java sont toutefois peu valorisées. Un développeur Java/J2EE débute au taux journalier de 300 € pour monter à 500 € après 8 ans d’expérience.

On est mieux rémunéré si on spécialiste C#, C, C++, ou Mobile (iOS et Android), le taux journalier débute à 400 € jour pour monter jusqu’à 600 € au-delà de 8 ans d’expérience. L’expertise data est encore mieux rémunérée puisqu’un responsable BI (Business Intelligence) monte à 720 € par jour, après 8 ans de carrière. Quant aux architectes techniques  ou aux consultants CRM, ils arriveront à 700 € jour, après 8 ans de carrière.

Le Data Scientist à égalité avec le DSI

Si on retourne au sein de la direction informatique, le Data Scientist fait jeu égal en termes de salaire avec le DSI. Le Data Scientist débute à 45 K € bruts annuels, et monte jusqu’à 150 K € après 8 ans. Ce qui est la même rémunération que le DSI.

Parmi les fonctions bien valorisées, on note les chefs de projets ERP qui débutent à 40 K €, (et montent à 80 K€ après 8 ans), le directeur technique ou l’architecte urbaniste atteignent les 75 K € après 8 ans d’expérience. Mais les postes d’experts tels que l’ingénieur réseau et sécurité ou le responsable réseau les dépassent en atteignant alors 80 K €.

Sinon, un développeur interne à la DSI débute à 38 K €, et monte à 65 K € après 8 ans d’expérience. A noter l’impact de la localisation géographique, le salaire est de 15% à 20% moins élevé en province que les chiffres annoncés ici pour Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *