Coca-Cola forme ses petits revendeurs au digital en France

Coca-Cola veut aider les commerçants indépendants à faire venir en point de vente grâce au digital. L’industriel commercialise auprès d’eux des solutions marketing afin qu’ils accroissent leur visibilité et leur notoriété sur le web via des campagnes publicitaires sur Facebook ou Instagram. Il leur propose également de gérer leur réputation en ligne.

Ces solutions sont sélectionnées par une Digital Factory créée au sein de Coca-Cola European Partners, la filiale industrielle de Coca-Cola chargée de commercialiser les boissons du groupe. En 3 ans, cette filiale a multiplié par 2 ses investissements en marketing digital.

Coca-Cola a testé et approuvé 9 solutions à destination des commerçants. Sa Digital Factory accompagne les points de vente dans la création et la mise en place des services. Les tarifs sont négociés et attractifs, affirme Coca-Cola.  « L’objectif premier est de créer du trafic vers les points de vente indépendants eux-mêmes. Accroître leur notoriété et augmenter leur fréquentation, c’est in fine générer des ventes additionnelles et potentiellement améliorer le référencement de nos gammes », explique Pascal Vegh, directeur digital CRM eCommerce France chez Coca-Cola European Partners. « 94 % de nos points de vente se sont déclarés intéressés par notre approche Digital Factory et nous sommes convaincus qu’il s’agit d’un avantage compétitif unique sur le marché » ajoute-t-il.

« Coca-Cola European Partners met à notre disposition des outils digitaux pour nous faire connaître. La démarche est pertinente car il est toujours utile de s’entourer d’experts sur des sujets que nous ne maîtrisons pas forcément », témoigne Philippe Lapidus, co-fondateur de Merci Jérôme, une enseigne de bistrots qui possède cinq points de vente dans l’ouest parisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *