Les supérettes autonomes API à la conquête des petites communes rurales de France

Les points de vente autonomes sont dans l’air du temps. Dernier exemple en date, les superettes API sont dans les starting-blocks afin d’être installées dans les petites communes rurales, ces zones de France où on ne trouve plus de commerces d’épicerie.

Des points de vente de 44 m2

Ces points de vente sont d’une surface de 44 m2, la taille d’un mobile home. Ils sont ouverts sans personnel dédié, et les consommateurs effectuent leurs courses de manière autonome. La première commune installée devrait se trouver à Marsac, 840 habitants, près d’Angoulême en Charente. Le modèle économique repose sur le fait qu’un seul gérant gère 5 magasins, ce qui réduit les coûts d’exploitation.

Ces magasins proposent 700 références de produits et promettent des prix au même niveau que les supermarchés. Le magasin est ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Il possède des rayons frais, surgelés, droguerie, hygiène et ambiant.

On scanne le code barre des produits avec son mobile

Afin d’effectuer ses achats, on utilise une application mobile. Les clients doivent d’abord s’inscrire à l’application sur un smartphone et saisir les détails de paiement par carte. L’application mobile génère un QR Code que l’on fait scanner à la porte du magasin, la porte s’ouvre, on prend les produits que l’on veut et on scanne leur code barre avec son mobile, on paye, et on sort.

Contrairement à la technologie d’Amazon ou les initiatives de Carrefour ou de Monoprix, les clients doivent scanner physiquement les articles et les ajouter à l’application. Le magasin est sous la surveillance de caméras. API a été cofondé par Julien Nau, et l’idée vient de Suède, où la startup LIFVS a ouvert ses premiers points de vente.

Les magasins API sont issus de la solution du suédois LIFVS
On scanne le code barre du produit avec son mobile
Les magasins containers sont transportés par camion



4 réactions sur “Les supérettes autonomes API à la conquête des petites communes rurales de France

    • AvatarAntoine

      Oui il y aura des fruits et légumes frais à prix supermarché, et en effet une zone dédiée en libre accès pour les producteurs locaux, a côté du magasin.

      Répondre
  1. AvatarNathalie beugnies

    Bonjour, nous habitons un petit village citué à chooz (08)
    Pensez vous un jour venir chez nous?? Nous n’avons qu’une boulangerie dans notre village !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *