Innovations dans le métavers et la beauté digitale pour L’Oréal sur Viva Technology

L'Oréal présente ses innovations à Viva Tech

L’Oréal présente sa vision du futur de la beauté lors du salon Viva Technology 2022, qui se tiend du 15 au 18 juin à Paris. L’Oréal guidera les visiteurs à travers une exploration de la beauté à l’heure du Web3 et du métavers. Sur son stand, le groupe présentera des expériences de beauté immersives développées par les principales marques de son portefeuille de produits de luxe, grand public et pour les professionnels.

Des expériences de beauté dans le métavers

L’Oréal explore les possibilités du Web3 pour des expériences de beauté à destination d’une nouvelle génération de consommateurs. Baptisée la beauté « on-chain » c’est l’opportunité de rassembler les consommateurs et les créateurs sur les plateformes émergentes du métavers pour participer à une nouvelle économie de la beauté. Les visiteurs du stand L’Oréal à VivaTech pourront ainsi expérimenter des innovations beauté online, offline et « on-chain ».

Un casque multi-capteurs révèle les réponses émotionnelles des consommateurs

Côté parfum, L’Oréal présente Scent-Sation de Yves Saint Laurent Beauté, une expérience en point de vente. Grâce à un casque multi-capteurs basé sur la technologie de l’électroencéphalogramme (EEG), Scent-Sation révèle les réponses émotionnelles des clientes aux senteurs et les analyse afin de recommander des expériences olfactives adaptées. Cette expérience annoncée en mars 2022 est créée avec EMOTIV, spécialisé en neurotec.  Scent-Sation sert à identifier la fragrance qui révèle le mieux les émotions du client. Cette approche rappelle l’innovation menée par Guerlain, du groupe LVMH, dès 2019.

Par ailleurs, les marques de L’Oréal explorent ce que le groupe appelle la beauté « on-chain » dans le Web3 pour renforcer le lien et l’engagement avec ses communautés. Pour cela, elles fourniront des expériences de beauté et d’expression de soi, comme la découverte de collections virtuelles ou l’opportunité d’aborder une nouvelle génération de créateurs.



L’Oréal s’est associé à Emotiv afin de capter les réactions émotionnelles aux parfums

Yves Saint Laurent lance 10 000 NFT (Non Fungible Tokens)

Concrètement, Yves Saint Laurent Beauté lance 10 000 NFT Golden Block, des objets numériques uniques, à collecter dans le portefeuille « YSL Beauté » pour débloquer des expériences et des services. Cela commence par des « Social Tokens » de DJs sur P00ls, une plateforme de création de monnaies virtuelles. Quant à NYX Professional Makeup, une marque de L’Oréal, elle souhaite accompagner la prochaine génération de créateurs et lance le premier label décentralisé de créateurs de beauté 3D du Web3, afin d’élaborer les codes de la beauté à l’heure du métavers.

Mugler célèbre l’anniversaire de son parfum « Angel » en lançant sa première collection de NFT

De son côté, Mugler célèbrera l’anniversaire de son parfum emblématique « Angel » avec le lancement de sa première collection de NFT, les « 3D Angels », conçus par un artiste web3. Mugler pose ainsi la première pierre de son programme de fidélité « on-chain » dans la lignée de l’ADN de la marque « Le monde réel ne suffit pas ». L’Oréal veut construire un écosystème diversifié de partenaires Web3 avec des artistes, des communautés et des plateformes technologiques telles qu’Arianee et People of Crypto, un laboratoire créatif qui promeut la diversité et la représentation dans le Web3.

Côté NFT, L’Oréal annonce qu’il signe un partenariat avec OpenSea, place de marché clé pour la commercialisation de NFT, afin de créer un univers aux codes de ses marques, avec des expériences et des objets de collection virtuels uniques explorant le futur de la beauté. Par ailleurs, lors du salon Viva Technology, la marque Lancôme veut présenter le retail du futur. Lancôme propose des produits et des services pour ses points de contact avec les consommateurs, physiques, numériques et virtuels. Ainsi, « Absolue Dual-LED Youth Treatment » de Lancôme est un nouvel appareil accessible en magasin, qui utilise la luminothérapie par LED et délivre une formule de soin pour traiter la peau et réduire l’apparence des rides et des ridules. 

Détermination de la nuance de fond de teint idéale


Quant au « Shade Finder Lancôme », proposé en boutique et en ligne dans 30 pays, il détermine la nuance de fond de teint idéale, en détectant jusqu’à 22 500 carnations uniques.  Et Le Skin Screen de Lancôme établit un diagnostic de peau en notant et en agrégeant des paramètres de santé cutanée sur la base de 13 signes cliniques, à partir d’algorithmes d’intelligence artificielle entraînés sur 15 000 images de référence.

L’intelligence artificielle personnalise les teintes de rouge à lèvre

Côté cosmétiques, « Rouge Sur Mesure » de Yves Saint Laurent Beauté, s’appuie sur la technologie Perso. C’est une machine utilisant l’intelligence artificielle pour délivrer une expérience ultime en matière de personnalisation des teintes de rouge à lèvres, sans quitter son domicile. D’une simple pression, l’appareil analyse des milliers de possibilités de couleurs personnalisées, à assortir à la carnation ou à la tenue, et en quelques secondes, crée une teinte sur mesure qui est stockée dans le compartiment amovible pour une utilisation à tout moment.

En ce qui concerne les soins dermatologiques virtuels, L’Oréal met en avant SkinCeuticals Pro 1:1. Ce dispositif doit offrir aux consommateurs la possibilité de recevoir des conseils dermatologiques sur internet via une consultation vidéo individuelle privée avec un professionnel. Ce service est gratuit. Il évaluera les besoins de la cliente en matière de soins de la peau et proposera une routine adaptée et personnalisée.

L’Oréal présente ses partenaires tech BreezoMeter, Sleepscore Labs, Animaze et Impact+

L’Oréal anime un écosystème de partenaires. Le groupe présentera lors de Viva Tech les résultats de sa collaboration en science des données avec une entreprise de technologie climatique innovante, BreezoMeter. Il présentera Sleepscore Labs, un leader de la recherche et de la qualité du sommeil. Quant à Animaze, une start-up Web3, développée au sein du Beauty Tech Atelier de L’Oréal à Station F, elle s’apprête à faire ses débuts à VivaTech avec la présentation d’une nouvelle ère d’influence virtuelle par l’utilisation d’avatars.  Et Impact+, autre start-up issue du Beauty Tech Atelier de L’Oréal, expliquera comment mesurer avec précision et améliorer la durabilité digitale. 

« La beauté du futur sera physique, digitale et virtuelle » explique Asmita Dubey, Directrice Générale Digital et Marketing de L’Oréal. « Nous gardons les pieds ancrés dans l’accélération du Web2, et nous explorons le Web3 » poursuit-elle. « Nous avons privilégié le digital dans tous nos efforts et notre objectif est d’enrichir le parcours consommateur, qui continue d’évoluer du O+O (offline + online) vers le O+O+O, c’est-à-dire le online + offline + on-chain » conclut-elle. Affaire à suivre sur le salon Viva Technology du 15 au 18 juin.

Animaze sert à créer des avatars pour les univers virtuels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *