Microsoft double ses capacités IA et Cloud en Allemagne

Brad Smith, Microsoft et Olaf Scholz, Chancelier fédéral

A l’heure où le gouvernement français salue la création d’un Hub d’IA par Google à Paris, Microsoft pour sa part annonce mobiliser 3,2 milliards d’euros d’ici la fin 2025 pour doubler les capacités d’intelligence artificielle et de Cloud de ses centres de données en Allemagne. L’entreprise propose également de former plus de 1,2 million de personnes au numérique.

Une nouvelle infrastructure Microsoft prévue en Rhénanie du Nord-Westphalie

Au cours des deux prochaines années, Microsoft investira 3,2 milliards d’euros dans le développement de son infrastructure Cloud Azure et IA en Allemagne. Ses capacités vont plus que doubler avec l’expansion de sa région Cloud à Francfort-sur-le-Main et avec la nouvelle infrastructure prévue en Rhénanie du Nord-Westphalie. Cette augmentation significative de la capacité numérique vise à répondre à la demande croissante de puissance de calcul et de solutions Cloud spécifiques à l’IA en Allemagne. 

« Nous voulons permettre à l’économie allemande de bénéficier de l’IA afin de continuer à renforcer sa position de leader mondial en matière de compétitivité » commente Brad Smith, vice-président  de Microsoft.  « Nous constatons une demande croissante d’applications d’IA dans l’industrie manufacturière, l’automobile, les services financiers, les produits pharmaceutiques, les sciences de la vie et la technologie médicale » ajoute-t-il.

Un milliard de dollars pour faire progresser l’infrastructure informatique

« L’investissement d’un milliard de dollars annoncé aujourd’hui par Microsoft est une très bonne nouvelle pour l’Allemagne en tant que site économique » se félicite le chancelier Olaf Scholz, le 15 février. «  Microsoft favorise ainsi le changement structurel nécessaire dans la région Rhénanie, fait progresser l’infrastructure informatique de notre pays et renforce l’écosystème allemand autour de l’intelligence artificielle. De tels projets montrent à quel point le site et la confiance des investisseurs en Allemagne sont attrayants » conclut-il.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *