LVMH veut développer un usage de l’IA centré sur l’humain

Lanca Marola, Chief Data Officer de LVMH, et James Landay; professeur, Stanford

Le leader du luxe LVMH officialise son travail avec l’institut pour l’intelligence artificielle centrée sur l’humain de l’Université de Stanford en rejoignant le programme d’affiliation pour les entreprises du Stanford Institute for Human-Centered Artificial Intelligence (HAI) pour explorer les applications de l’IA dans ses activités.

L’IA générative ouvre de nouvelles opportunités

LVMH veut utiliser les technologies de pointe pour améliorer l’expérience client et également optimiser les opérations. Il utilise depuis plusieurs années l’intelligence artificielle tout au long de sa chaîne de valeur. Le groupe considère que les récentes percées en matière d’IA générative ouvrent de nouvelles opportunités pour une innovation majeure et une efficacité accrue, mais également des défis et des risques. Le but est donc d’apprendre et expérimenter afin de pouvoir d’aider les Maisons et le groupe à accélérer sur ce sujet.   

« L’intelligence artificielle est une technologie puissante » déclare Antonio Belloni, directeur général du groupe LVMH. « Nous reconnaissons la valeur qu’elle peut apporter en tant que soutien et complément au talent humain, aux émotions et à la créativité qui sont au cœur de nos Maisons » dit-il, amenant l’IA dans le processus de créativité. « Nous sommes fiers de nous associer à Stanford HAI dans nos efforts pour apprendre comment tirer parti du potentiel de l’IA  » termine-t-il.

Des projets de recherche

LVMH collaborera avec Stanford HAI sur des projets de recherche. Le géant du luxe veut se concentrer sur des domaines tels que l’IA responsable, la sécurité de l’IA, la conception centrée sur l’humain et l’interaction homme-machine.


LVMH veut également avancer sur les modèles de base pour développer de nouvelles applications de l’intelligence artificielle dans l’expérience client, la conception de produits, le contenu marketing et la communication, la fabrication de produit, le gestion de la chaîne d’approvisionnement, etc.


 « Stanford HAI se concentre sur la manière de concevoir et construire correctement une intelligence artificielle centrée sur l’être humain afin d’avoir un impact positif » précise James Landay, vice-directeur et directeur des recherches pour Stanford HAI. « Il est essentiel de collaborer avec des leaders industriels comme LVMH qui sont plongés dans une expertise en design pour garantir que la technologie est développée en gardant l’humain au cœur ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *