LVMH veut co-créer de nouveaux algorithmes d’IA avec Google

Franck Le Moal, Chief Information Officer, du groupe LVMH.

Le leader mondial du luxe LVMH veut passer à la vitesse supérieure dans la Data et l’IA. C’est l’objectif de l’accord avec Google annoncé le 16 juin. Certes l’accord prévoit un usage des algorithmes existants de Google par LVMH mais ce qui est plus important c’est la création de nouveaux algorithmes inédits pour le retail. C’est ce que souligne Franck Le Moal, Chief Information Officer, du groupe LVMH. 

Un partenariat pour coopérer avec les Data Scientists de Google

« C’est un partenariat où l’on va co-développer, co-innover pour essayer d’inventer et de mettre à disposition des algorithmes notamment adaptés au marché du retail et de la distribution » se réjouit le CIO. Il se félicite de la logique de co-développement qui doit se dérouler en forte interaction  entre les équipes de Data Science de LVMH et les équipes de Data Science et même des laboratoires de Data Science de Google situés à Mountain View en Californie.

« Nous souhaitons accélérer nos top 15 ou top 20 maisons sur le sujet de la data »

LVMH ne part pas de zéro en matière de données et d’intelligence artificielle. Il s’agit désormais d’accélérer et pour un ensemble de 15 à 20 maisons du groupe de luxe. « Cela fait 3 à 4 ans dans le groupe qu’un certain nombre de nos maisons parmi les plus grandes avaient déjà investi ce territoire de la data. Cela avait commencé il y a 4 ans par Louis Vuitton, Sephora aussi était bien positionné. La maison Christian Dior couture avait aussi commencé il y a à peu près 3 ans » indique le CIO. « Nous avons un souhait de faire en sorte qu’au niveau du groupe nous puissions accélérer nos top 15 ou top 20 maisons sur ce sujet. Il s’agit de pouvoir véritablement progresser et offrir des services, offrir une personnalisation, une recommandation encore plus importante avec nos clients » dit-il.

Il liste l’ensemble des avancées qui doivent être possible grâce à un bon usage de la donnée. « C’est tout ce qui concerne la personnalisation de la relation avec nos clients. Il s’agit de mieux les connaître, mieux les servir, interagir rapidement avec eux, leur proposer des produits et des services. Cela concerne le merchandising et l’offre produit. Comment mieux personnaliser au niveau pays et au niveau des magasins, notre assortiment de produits en fonction des typologies de clientèle et de marché » énumère-t-il. D’autres enjeux sont reliés à l’environnement et à la production responsable. « Il y a tout ce qui va nous permettre de mieux piloter nos prévisions commerciales, de mieux ajuster notre distribution et notre production et d’être beaucoup plus réactif » ajoute-t-il.


L’IA pour devenir plus agile et plus efficace

Pour lui, tout cela est un enjeu de data. « Nous pensons que les algorithmes, le Machine Learning, vont nous permettre de devenir encore plus agile, encore plus efficaces. Nous avons une volonté d’aller vers cela. Nous avons décidé de le faire avec Google » poursuit-il. Google a été retenu par LVMH en particulier pour sa « pile » technologique, c’est-à-dire les logiciels proposés. « Cette stack technique nous a paru extrêmement pertinente, en termes de technologie d’intelligence artificielle, de Machine Learning. Google investit massivement et met à disposition sur le marché des produits innovants, qui nous intéressent et qui vont nous permettre d’accélérer, et d’harmoniser nos différentes maisons autour de ce socle technique » présente-t-il.

« Nous avons décidé de franchir une étape majeure et d’accélérer »

La crise sanitaire due à la pandémie a été un accélérateur. « Cette connexion en permanence de façon digitale avec les clients, est un vrai réservoir de data mais c’est aussi une fantastique opportunité de se servir de ces data pour mieux interagir avec nos clients, pour mieux les connaître, pour mieux personnaliser les services que l’on va pouvoir leur offrir, et donc nous avons décidé de franchir une étape majeure et d’accélérer » confirme-t-il. Adopter le Cloud d’un prestataire américain soulève toutefois des questions sur l’accès aux données. « La souveraineté des données est un vaste débat, car LVMH est un groupe international. Nous ne sommes pas basés qu’en France. Sephora et Tiffany sont des sociétés majeures aux Etats-Unis. Nous avons des sociétés en Asie » relève Franck Le Moal.

La présence internationale des Data Centers de Google intéresse LVMH. « Ce qui nous intéresse dans Google c’est de localiser la donnée que l’on va exploiter au meilleur endroit. C’est-à-dire que l’on va s’appuyer sur le Cloud Google pour localiser la donnée de Sephora US et Tyffany aux Etats-unis. S’agissant de nos maisons françaises et européennes, nous serons basés sur le Cloud de Google en Allemagne et bientôt en France. Et en Asie, nous serons plutôt sur la plaque South East Asia » indique-t-il. Cette logique est appliquée aux autres offreurs de Cloud afin de localiser les données au plus près des maisons du groupe. « Nous sommes un groupe international. Nous avons besoin de nous appuyer sur des infrastructures qui sont au plus près de la localisation de nos maisons. Nos maisons sont désormais totalement mondiales et internationales » tranche-t-il.

Chiffrement des données dans le Cloud

Souveraineté sous entend également sécurité. « Nous avons poussé assez loin les études de sécurité. Google nous permet d’avoir une finesse de sécurité extrêmement importante sur ces infrastructures. Nous sommes même en train d’évoquer et je pense que cela devient un standard de l’industrie, d’utiliser nos propres solutions pour sécuriser et crypter nos données. Ce sont des éléments aussi qui vont nous permettre quelque part de nous réassurer sur la confidentialité et la sécurité » conclut-il.

Parmi les maisons du groupe LVMH, le secteur mode et maroquinerie inclut les marques Louis Vuitton, Christian Dior Couture, Celine, Loewe, Kenzo, Givenchy Fendi, Emilio Pucci, Marc Jacobs, Berluti, Loro Piana, RIMOWA et Patou. LVMH est présent dans le secteur des parfums et des cosmétiques avec les marques Parfums Christian Dior, Guerlain, Parfums Givenchy, Kenzo Parfums, Parfums Loewe, Benefit Cosmetics, Make Up For Ever, Acqua di Parma, Fresh, Fenty Beauty by Rihanna et Maison Francis Kurkdjian. Quant au groupe d’activités montres & joaillerie, il est constitué des marques Bvlgari, Tiffany & Co, TAG Heuer, Chaumet, Dior Montres, Zenith, Fred et Hublot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    L'actualité du digital

    Le meilleur de la transformation des entreprises


    Restez connecté !