La tech sous l’oeil de la loi, les prévisions 2024 de Forrester pour les entreprises européennes

Les amendes liées au RGPD appliqué à l'IA vont doubler

L’Europe adore réglementer. En 2024, l’impact des réglementations devrait être un des enjeux importants quand il s’agit d’employer de la technologie. C’est ce que montrent les prévisions du cabinet d’analystes Forrester Research.

Doublement des amendes RGPD dues à l’intelligence artificielle

D’ici à la fin de 2024, les amendes pour les violations du RGPD par l’intelligence artificielle (IA) vont doubler. Les entreprises qui exploitent des données personnelles dans leurs projets d’IA et d’IA générative doivent identifier leurs risques en matière de protection de la vie privée. Elles doivent adopter les meilleures pratiques pour s’assurer qu’elles traitent les données de leurs clients et de leurs employés de manière éthique, responsable et conforme. 



Les entreprises doivent définir rapidement leur stratégie de conformité à l’IA et lancer immédiatement sa mise en œuvre

Autour du même enjeu, la moitié des grandes entreprises européennes vont investir de manière proactive dans leur conformité à l’IA. L’Union Européenne finalise sa loi sur l’IA et son application commencera en 2025. En raison de la complexité de la loi sur l’IA  et du risque financier important qu’elle implique, les entreprises ne peuvent pas se permettre de ne pas être préparées. Les entreprises doivent définir rapidement leur stratégie de conformité à l’IA et lancer immédiatement sa mise en œuvre. Cela va de l’acquisition de nouvelles technologies et du recours à de nouveaux experts à l’obtention du soutien de tiers dont elles ont besoin.

La question de la souveraineté des données se poursuivra en 2024. Mais les offres de Cloud locaux resteront des challengers face aux géants américains. Les trois quarts des applications du Cloud public en Europe s’exécutent actuellement dans un Data Center d’un fournisseur américain ( AWS, Google, Microsoft). Forrester Research prévoit que les « hyperscalers » (les fournisseurs géants de Cloud) américains ajouteront davantage de régions face aux questions sur la souveraineté des données en 2024.




Les géants américains du Cloud loin d’être détrônés

Avec la mise en place du nouveau cadre d’échange des données personnelles entre l’Europe et les États-Unis, Forrester Research estime que les initiatives locales en matière de souveraineté des données, comme celle de Bleu en France (Association entre Microsoft, Orange et Capgemini) auront un impact réduit. Ces offres se limiteront au secteur public, aux industries hautement réglementées et aux projets vitrines européens. « Donc, si vous êtes satisfait de votre hyperscaler non européen, vous êtes prêt » tranche le cabinet d’analystes.




Le télétravail sera plus développé en Europe qu’aux Etats-Unis

Autre enjeu, le télétravail sera plus développé en Europe qu’aux Etats-Unis. 40% des salariés européens travailleront régulièrement à domicile. Les Pays-Bas sont en tête du continent en matière de soutien au travail flexible, avec 74 % des travailleurs autorisés à travailler à distance en 2023. Le travail hybride est moins courant dans les autres pays européens, ce qui porte la moyenne européenne actuelle à 30 %.

À titre de comparaison, en 2023, 28 % de toutes les journées de travail des employés américains sont consacrées au travail à domicile. « Nous prévoyons que l’Europe dépassera les États-Unis en matière de travail flexible en 2024, avec 40 % des Européens travaillant à distance au moins de temps en temps. Les entreprises européennes doivent donc investir dans un nouveau modèle de collaboration pour responsabiliser leur main-d’œuvre hybride » recommande Forrester Research.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *