La Société Générale propose l’ouverture de compte bancaire validée par selfie

La reconnaissance faciale compare le selfie à la pièce d'identité de la personne


La Société Générale permet l’ouverture de compte bancaire à distance par selfie. L’opération s’effectue en utilisant la reconnaissance biométrique faciale par selfie dynamique pour identifier le futur client. D’ici 2020, la Société Générale vise 30 % d’ouvertures de comptes initiées à distance contre 10% actuellement.


Une première en France


Cette solution est une première en France. Elle garantit l’identification en temps réel du futur client et remplace la nécessité du 1er versement. Ce dispositif allie la biométrie faciale afin d’authentifier le prospect à une approche relationnelle réalisée grâce à un échange vidéo avec un conseiller de la Société Générale. Les reconnaissances biométriques se font en toute transparence avec le client avec le recueil de son accord préalable.

La reconnaissance biométrique évite la nécessité du 1er versement

Ce service tire parti des nouvelles technologies pour répondre à une règle du Code Monétaire et Financier qui impose des vigilances strictes. Par exemple, le prospect doit effectuer un 1er versement depuis un compte déjà ouvert à son nom dans une autre banque à défaut de pouvoir s’identifier dans le respect des règles de conformité qui s’appliquent aux banques.

Ce premier versement est une mesure pénalisante pour les clients désireux d’ouvrir leur premier compte bancaire, soit une personne sur deux effectuant la démarche depuis le site Société Générale. Avec la nouvelle solution, on doit pouvoir ouvrir un compte en quelques minutes. Le futur client télécharge l’application mobile Société Générale. Il clique sur « Devenir Client » et se laisse guider dans les différentes étapes.

Transmission des pièces justificatives numérisées

Le futur client renseigne les informations personnelles indispensables puis choisit son offre et son agence. Il transmet ses pièces justificatives (par photos/fichiers numérisés) et prend un selfie dynamique (sur plusieurs angles). Une première reconnaissance biométrique est effectuée et confrontée avec une des 2 pièces d’identité recueillies.  Le prospect échange par vidéo tchat avec un conseiller Société Générale, soit immédiatement, soit en programmant un rendez-vous.

Une seconde reconnaissance faciale durant l’entretien vidéo

Une deuxième reconnaissance faciale est réalisée durant cet entretien vidéo. Le contrat est signé à distance via la signature électronique, le nouveau client dispose alors d’un compte et accès à son RIB dans les 24 heures.

Pour développer cette solution, la banque a mené une démarche inédite de co-construction associant ses clients, les autorités de régulation (Cnil et ACPR (L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution)) et Idemia, une société spécialisée dans l’identité augmentée travaillant sur les algorithmes de reconnaissance faciale au niveau mondial. Idemia est le nom de la société française issue de la fusion de Morpho, ex filiale de Safran, et d’Oberthur Technologies, opérant dans les domaines de la sécurité.

En ce qui concerne, la vérification opérée sur le selfie dynamique, celle-ci résulte de l’exécution d’un algorithme de reconnaissance faciale qui permet de comparer la photo du titre d’identité à différentes photos (profil, face, yeux ouverts ou fermés) prises pendant le selfie dynamique. La Société Générale indique que les performances de cette opération d’authentification par biométrie faciale sont dix fois supérieures aux capacités de reconnaissance humaine.

Pas de conservation des données biométriques

La reconnaissance faciale est 10 fois supérieure à l’être humain

Cette opération, effectuée en temps réel, donne lieu à l’établissement d’un score de fiabilité d’identification. La même opération biométrique est renouvelée lors du vidéo tchat avec le conseiller. Aucune donnée biométrique n’est conservée, seuls les résultats des contrôles effectués à chaque reconnaissance biométrique sont stockés par Société Générale.

La Société Générale est la 1ère banque en France à recevoir l’accord de la Cnil pour déployer cette technologie de reconnaissance biométrique faciale dans le domaine commercial. Le projet est porté par  Laurent Goutard, Directeur de la Banque de Détail Société Générale en France. « Nous adaptons en permanence nos services aux nouveaux comportements des clients. J’ai la conviction que nous créons aujourd’hui un standard dans l’ouverture de compte à distance » annonce-t-il.


2 réactions sur “La Société Générale propose l’ouverture de compte bancaire validée par selfie

  1. Juliette

    Que d’anglicismes de syntaxe ! Il fut un temps où les journalistes faisaient partie des garants du bon usage de la langue française. Ce temps n’est plus visiblement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *