La Poste et Bouygues Telecom en négociation exclusive sur l’avenir de La Poste Mobile

L'offre La Poste Mobile resterait commercialisée dans les bureaux de Poste

La Poste entre en négociation exclusive avec Bouygues Telecom en vue de la cession de La Poste Telecom, son activité d’opérateur mobile commercialisée sous la marque « La Poste Mobile ». Dans l’accord, La Poste poursuivrait la commercialisation exclusive de l’offre « La Poste Mobile » dans ses bureaux de Poste tandis que Bouygues Telecom deviendrait propriétaire de La Poste Telecom.


La Poste Mobile revendique 2,3 millions de clients

La Poste Telecom revendique 2,3 millions de clients au 1er janvier 2024. Cette clientèle a été constituée depuis 2010. La Poste Telecom est un opérateur mobile virtuel (MVNO Mobile Virtual Network Operator) c’est-à-dire qu’il ne dispose pas d’infrastructure télécoms. Il gère la commercialisation des abonnements mobiles dans les bureaux de Poste grâce aux postiers, crée les offres et anime la relation client. Les abonnements mobiles sont ouverts et gérés techniquement par SFR sur son réseau mobile.

La Poste et Bouygues parlent de nouer un partenariat stratégique « fort et durable ». Bouygues Telecom réaliserait l’acquisition de 100 % du capital de La Poste Telecom détenu actuellement à 51 % par le groupe La Poste et à 49 % par SFR. La valeur des titres de La Poste Telecom dans le cadre de l’opération s’élève à 950 millions d’euros et sa valeur d’entreprise à 963,4 millions d’euros.

L’offre serait distribuée exclusivement dans les bureaux de Poste

Il y aurait un contrat de licence afin de conserver la marque « La Poste Mobile », qui resterait la propriété de La Poste. Cette offre serait distribuée exclusivement dans le réseau postal. La Poste déclare vouloir ainsi récolter le travail fait par « La Poste Mobile » en poursuivant la commercialisation de cette marque au sein du réseau postal, qui est considéré comme le facteur clé de succès de « La Poste Mobile ».

Si l’on comprend bien le découpage prévu par La Poste, Bouygues Telecom hériterait ainsi du canal de distribution des bureaux de Poste via les postiers, ce qui est un réseau unique en France, tout en prenant en main l’activité traditionnelle d’un opérateur mobile, avec le marketing, le juridique, les opérations commerciales, le support client et le service après vente.

Bouygues Telecom disposerait de la base des 2,3 millions de clients de La Poste Telecom afin de pouvoir leur proposer d’autres offres, que ce soit en fibre, box, divertissement, etc. L’accès au canal de distribution des bureaux de Poste intéresse aussi Bouygues Telecom. Le chiffre d’affaires de La Poste Telecom s’élève à 292 millions d’euros en 2022 et l’opérateur virtuel emploie 400 personnes.

SFR dispose d’un droit de préemption

Ce projet sera soumis aux instances représentatives du personnel de La Poste Telecom, puis aux instances de gouvernance du groupe La Poste. SFR dispose d’un droit de préemption. Altice sa maison mère étant très endetté, on imagine mal SFR en capacité de réaliser l’acquisition de La Poste Telecom. La Poste s’appuie sur environ 7 000 bureaux de poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *