La pharmacie en ligne étant trop peu rentable, Pharmasimple évolue vers les officines physiques

A l’heure où la société française Pharmazon veut devenir la plateforme e-commerce des officines de pharmacie dans l’hexagone et accélère ses campagnes de publicité TV afin de monter en puissance, le Belge Pharmasimple, l’un des pionniers de la vente de parapharmacie en ligne adapte pour sa part sa stratégie et vise l’ouverture de 200 officines en physique en cinq ans en Belgique.

Le marketing sur Google devenu trop coûteux

Une des explications avancées est que le marketing sur Google devient trop cher pour être rentable. C’est ce que déclare Michaël Willems, PDG de Pharmasimple qui réalise 70 % de son chiffre d’affaires en France. Pour financer sa transformation vers le physique, Pharmasimple a conclu un accord de financement de 200 millions d’euros avec le fond d’investissement Alpha Blue Ocean.

Avec ses trois sites de vente en ligne, Pharmasimple, Parapharmazen et 1001 Pharmacies, l’entreprise belge a réalisé un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros en 2021. Mais pour Michaël Willems, le taux rentabilité des campagnes publicitaires ROAS (Return On Ad Spend) est alarmant.  « Chaque euro investi dans Google rapportait auparavant 10 € » dit-il. « Aujourd’hui, cet indicateur est à peine de 3 €. Ce n’est pas suffisant pour être rentable […] Le problème est lié à Google et à son algorithme qui ne tient compte que d’un seul paramètre : le prix. Cela ne permet à aucun acteur de gagner de l’argent » poursuit-il.

Un marché français estimé à 500 millions d’euros

La transformation du modèle économique de Phamasimple vers un mélange entre online et offline est déjà lancée avec l’acquisition de 7 pharmacies à Bruxelles et en Flandre. Une trentaine d’acquisitions par an sur l’ensemble de la Belgique est prévue avec l’objectif final de constituer un groupe de 150 à 200 officines en cinq ans.

Le digital ne devrait plus représenter qu’environ 20% du chiffre d’affaires de la société dans les prochaines années. Phamasimple choisit donc de laisser sa place à ses concurrents de plus en plus nombreux sur le marché de la parapharmacie en ligne en France. Celui-ci ne représenterait que 5% à 6 % des ventes en France de la parapharmacie mais il est en pleine progression.

Un marché de 500 millions d’euros en France pour la parapharmacie vendue sur internet

Selon une étude du cabinet Grand View Research, le marché mondial de la pharmacie en ligne était estimé à  environ 51,9 milliards d’euros en 2020 avec une progression annuelle de 18,4% entre 2021 et 2028.  Mais la législation diffère selon les pays. Ainsi la vente sur internet de médicaments sans ordonnance n’est autorisée en France que depuis 2013 uniquement pour les pharmaciens établis en France. Des acteurs transfrontaliers et notamment belges comme Pharmasimple ont pu se positionner en avance sur ce marché.

C’est plutôt le marché de la parapharmacie qui est très concurrentiel. « C’est un marché important de 500 millions d’euros en France. Il est principalement tenu par des intervenants belges » affirme Hervé Jouves, patron du groupe toulousain Laf Santé fort de 250 pharmacies sous enseigne. Laf Santé vient de racheter « Cocooncenter » un pure player de la parapharmacie en ligne qui réalise 50 millions d’euros de chiffre d’affaires. Autre indication de la transformation du secteur de la parapharmacie en ligne, il y a le rachat du français SantéDiscount par le groupe hollandais Atida et dont le chiffre d’affaires est estimé à 100 millions d’euros. 

Information complémentaire du 10 mai 2022 : Pharmasimple annonce qu’il ne publiera pas son chiffre d’affaires trimestriel. La société indique qu’en raison de sa nouvelle stratégie de développement axée sur des acquisitions majeures de pharmacies, en cours, elle a décidé pour des raisons de lisibilité de suspendre la communication de son chiffre d’affaires trimestriel, initialement prévue le 11 mai 2022. Pharmasimple informe que le chiffre d’affaires des sept premières pharmacies a été intégré à partir du 1er mai 2022. La société présentera son chiffre d’affaire du 1er semestre 2022 le 27 juillet 2022.





Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *