Decathlon devient Nolhtaced en Belgique pour illustrer son changement de modèle de croissance


Decathlon Belgium devient #Nolhtaced – c’est-à-dire Decathlon à l’envers – durant 1 mois pour mettre en avant le pivot progressif de son modèle économique vers l’économie circulaire. Decathlon met en avant le shopping inversé. L’enseigne rachète des articles et des équipements de sport pour en stimuler la réutilisation et augmenter le pouvoir d’achat. Elle propose les produits d’occasion, la réparation et la location, voire l’abonnement qui est en cours de test.

Le client fait ses courses à l’envers en vendant ses produits à l’enseigne

On pourra faire ses courses à l’envers. On pourra vendre ses propres articles de sport, anciens ou inutilisés même s’ils n’ont pas été achetés chez Decathlon. Décathlon les répare et les revend ensuite comme articles de seconde main et sous garantie. L’objectif annoncé est de réutiliser autant d’équipements que possible pour ainsi réduire l’impact sur l’environnement et éviter les déchets.

Le client récupère la valeur de son équipement sportif sous la forme de bons d’achat chez Decathlon. Ces bons sont valables pendant 2 ans au moins, sur la gamme d’équipements neufs, sur les articles de seconde main ou pour l’offre de location disponible au sein de la chaîne de magasins de sport. 


Depuis le début 2022, Decathlon Belgique a racheté 26 000 articles

En Belgique cette année, Decathlon a racheté pendant la phase de test lancée début 2022, 26 000 articles de sport. Cela représente une valeur d’environ 590 000 € en bons d’achat. La chaine a décidé de dynamiser cette action en mettant son service de rachat sous les feux des projecteurs pendant 1 mois supplémentaire en inversant les lettres de son nom. ​ 


« Ce changement de nom pourrait ressembler à une simple action de marketing, mais notre objectif est avant tout de faire connaitre notre service de rachat à un maximum de personnes » explique Arnaud De Coster, Directeur de la Seconde Vie chez Decathlon Belgique. « Il s’agit de pouvoir réutiliser autant d’articles et d’équipements que possible tout en redorant la médaille du marché de l’occasion et en augmentant le pouvoir d’achat des Belges » termine-t-il.

80% des produits ont été vendus en seconde main

Sur les 40 000 articles de sport dont 26 000 rachetés aux particuliers et les 15 000 ayant été retournés ou ayant servi comme modèles d’exposition ou pour des tests, que la chaine a proposés en seconde main dans ses magasins de sport depuis le début 2022, près de 80 % d’entre eux ont été vendus. Les articles qui ne peuvent pas être vendus en seconde main sont donnés ou recyclés. Les articles d’occasion ayant le plus de succès sont les vélos pour enfants, les VTT et les appareils de fitness. Les vêtements et les chaussures d’occasion semblent aussi susciter un certain intérêt.

« Nous devons acheter moins de nouveaux produits et revendre, réparer ou louer les produits plus anciens » analyse Joeri Moons, Directeur Développement durable chez Decathlon Belgique. « Pour les consommateurs, il s’agit moins de posséder, mais plutôt d’utiliser » ajoute-t-il. « Nous voulons stimuler au maximum la réutilisation des produits. Nous devons concevoir nos produits de manière à ce qu’ils puissent durer le plus longtemps possible » conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *