Atos se donne jusqu’au 5 juin pour faire émerger son repreneur

Quelque soit le racheteur, il y aura une dilution massive des actionnaires actuels d’Atos

Il reste deux propositions de rachat du géant des services informatiques Atos, celle de  Daniel Kretinsky (EPEI avec Attestor Limited) et celle de David Layani (Onepoint, Butler Industries, Econocom et certains créanciers d’Atos). Atos se fixe jusqu’au 5 juin pour faire émerger un repreneur.

Une dilution massive du cours de l’action à venir

Atos prévient que quelque soit le repreneur choisi, la mise en œuvre des propositions entraînera dans tous les cas une dilution massive des actionnaires actuels d’Atos SE. En clair, le cours de l’action Atos va encore baisser dramatiquement.


Atos déclare que les deux propositions sont globalement conformes aux paramètres financiers fixés, notamment s’agissant de la réduction de dette et des besoins de financement à court et moyen terme. Les deux offres telles que publiées par Atos ne sont pas aussi claires. Le Conseil d’administration d’Atos a autorisé le management de l’entreprise à travailler avec les créanciers de la société, sous l’égide de la conciliatrice Hélène Bourbouloux afin d’assurer qu’un soutien maximal à l’une de ces deux propositions soit susceptible d’être assuré d’ici le 5 juin 2024.

Atos continue ses discussions en vue de conclure l’accord de Lock-Up d’ici juillet 2024. Un accord de Lock-Up est la durée pendant laquelle certains actionnaires n’ont pas le droit de vendre leurs actions. Une fois qu’un accord aura été conclu, soutenu par une majorité suffisante de créanciers financiers, le plan de restructuration sera mis en œuvre par le biais d’une procédure accélérée dédiée.

Accord final sur la restructuration financière en juillet 2024

L’accord final sur la restructuration financière est toujours prévu pour juillet 2024. Le financement intermédiaire de 450 millions d’euros est convenu avec les créanciers financiers. Un financement supplémentaire à court terme de 350 millions d’euros est en cours de négociation dans le cadre des propositions financières révisées soumises.

La phase de « Due diligence » est en cours sur l’acquisition potentielle par l’Etat français des activités d’Advanced Computing, de Mission-Critical Systems et de Cybersecurity Products d’Atos SE. Les offres reçues pour l’activité Worldgrid sont en cours d’examen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *