13 entreprises françaises qui inventent la santé de demain

Le capteur de PKvitality mesure en temps réel le taux d’acide lactique

Treize entreprises françaises spécialisées dans l’innovation dans le domaine de la santé partent pour les Etats Unis afin de rencontrer des investisseurs et des partenaires accompagnées par Business France et la banque BPI France dans le cadre du programme Next French Healthcare.

L’intelligence artificielle et le numérique en avant

Le numérique et l’intelligence artificielle jouent un rôle clé dans les innovations médicales proposées par ces entreprises. Les thèmes couverts sont divers depuis la recherche de médicament, jusqu’à l’analyse automatisée d’images médicales ou l’accompagnement de personnes dépendantes.

Dans le détail, on trouve la prédiction de l’efficacité de nouvelles molécules de soin face à une maladie (Aqemia), un système robotique afin de faciliter le traitement d’accidents vasculaires cérébraux (BaseCamp Vascular), la détection de maladies cardiovasculaires à partir d’images médicales (Imageens), la détection de maladies oculaires (OphtAI), un système de vision bionique (Pixium Vision), des capteurs corporels qui « goûtent » la peau grâce à des micro aiguilles pour le glucose ou l’acide lactique (PKvitality), la détection de tumeurs par imagerie médicale (TheraPanecea), l’analyse d’urines pour la détection du cancer de la vessie (VitaDX), l’analyse du mouvement humain pour la rééducation (Ekinnox), des lunettes qui détectent l’endormissement ou la chute (Ellcie Healthy), un logiciel d’aide du patient face à la maladie (Wefight), l’embellissement de la vie des personnes âgées ou handicapées (Domalys) et l’accompagnement des établissements de santé dans l’usage et la valorisation de leurs examens d’imagerie et leurs données (Medexprim).

Cribler des millions de molécules en quelques semaines

Plus précisément, Aqemia est une startup deeptech opérant dans le domaine de la découverte de médicaments. Aqemia s’appuie sur une théorie physique et un logiciel unique pour trouver des candidats médicaments prometteurs parmi des millions de molécules. Le logiciel d’Aqemia prédit l’affinité entre les candidats médicaments et les cibles thérapeutiques responsables des maladies. La vitesse et la précision de ce logiciel permettent de cribler jusqu’à des millions de molécules en quelques semaines. La technologie unique d’Aqemia est le résultat de 8 ans de recherche académique fondamentale, principalement à l’École Normale Supérieure (ENS Ulm), à Paris. Elle a été développée par une équipe multidisciplinaire entre chimie théorique, physique et mathématiques.

BaseCamp Vascular pour sa part a développé un système robotique de navigation vasculaire afin de faciliter le traitement par thrombectomie des Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC). Cette entreprise créée à Paris en 2016, a développé ce système en partenariat avec le laboratoire des systèmes intelligents de robotique (ISIR) de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) et le service de neuro-radiologie interventionnelle de la Fondation Rothschild. BaseCamp Vascular propose une solution de cathétérisme robotisé pour la navigation endovasculaire. Ce cathéter de taille standard 5-8 F est activable par une poignée de commande pour fléchir son extrémité distale et faciliter la navigation des anatomies vasculaires complexes. Les applications potentielles sont la radiologie interventionnelle vasculaire et oncologique et la neuroradiologie interventionnelle et pour les prochaines générations de dispositif, la cardiologie interventionnelle.

L’imagerie médicale décryptée par l’IA

Quant à Imageens, il crée des applications de traitement d’images médicales IRM grâce à l’intelligence artificielle afin d’aider les médecins et les chercheurs à diagnostiquer précocement les maladies cardiovasculaires. Cela doit renforcer la productivité de l’imagerie professionnelle en fournissant un traitement plus rapide ainsi que des rapports plus précis et fiables.

OphtAI est une joint-venture entre deux industriels. Il ambitionne de révolutionner le dépistage et le diagnostic des maladies oculaires grâce à une solution basée sur l’intelligence artificielle. OphtAI est le résultat de l’association de plusieurs experts, chercheurs, cliniciens et industriels, engagés depuis de nombreuses années dans des projets d’optimisation de l’organisation des soins en ophtalmologie. Avec OphtAI, l’ambition est de démocratiser l’expertise pour favoriser la prévention, faciliter le dépistage et le diagnostic des maladies oculaires. La solution d’Intelligence Artificielle s’adresse aux spécialistes, pour les soutenir dans leur pratique et les aider à gagner en efficacité.

PKvitality est une entreprise spécialisée dans le « bio-wear ». La société est bâtie sur 20 ans d’expertise en électronique grand public et 20 ans de recherche biologique. Elle met sur le marché sa technologie brevetée SKinTaste. Il s’agit d’un réseau de bio-capteurs qui utilise des micro-aiguilles inférieures à 1 mm de long pour collecter et analyser les compositions chimiques du fluide se trouvant juste sous la surface de la peau. La technologie sera intégrée à une gamme de capteurs de nouvelle génération qui permet d’analyser les principaux marqueurs physiologiques en « goûtant » simplement la peau plutôt qu’en analysant des échantillons de sang. Cette technologie apporte de nouvelles capacités sur le marché des vêtements de santé et de remise en forme. La société lance initialement un moniteur de glucose destiné aux millions de personnes touchées par le diabète dans le monde, ainsi qu’un appareil destiné aux athlètes qui est le premier du genre car il permet de surveiller en temps réel leur acide lactique – un indicateur de la fatigue musculaire – pour améliorer leur entraînement et leurs performances.

Collaboration entre CentraleSupelec, Inria et Institut Gustave Roussy

TheraPanacea est une entreprise française de technologie médicale, basée sur l’intelligence artificielle, qui exploite une technologie de recherche provenant de l’Ecole CentraleSupélec, de l’Inria et de l’Institut Gustave Roussy. Cette technologie met sur le marché de la radiothérapie les dernières avancées interdisciplinaires des laboratoires de recherche associés – réputés au niveau international dans leurs disciplines de base qu’il s’agisse d’apprentissage machine, d’IA ou de  mathématiques avancées – dotés d’un excellent portefeuille de PI (Propriété intellectuelle, brevets internationaux & logiciels protégés) et validés au niveau de la preuve de concept par des collaborations cliniques, par exemple avec l’Institut Gustave Roussy. La solution ART-Plan de Therapanacea est entièrement basée sur l’intelligence artificielle qui permet d’administrer une radiothérapie à la volée. Elle consiste actuellement en un premier produit marqué CE pour tracer le contour automatique d’une tumeur et des organes environnants grâce à un apprentissage multi-atlas profond et préservé de l’anatomie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !