UpCoop, spécialiste du titre restaurant, adopte une informatique hyper convergée

La coopérative UpCoop réduit ses incidents informatiques


UpCoop société coopérative et participative qui délivre des titres restaurant UpDejeuner, a basculé sur une infrastructure hyper convergée afin de moderniser son architecture informatique. Cet acteur de l’économie sociale et solidaire a migré vers un environnement informatique délivré par Nutanix et mis en œuvre par l’intégrateur Spie.

Réduction des incidents de service

Avec cette nouvelle plateforme, UpCoop annonce avoir réduit significativement ses incidents de service. Cela a permis la disparition des dégradations de service alors que le rythme était auparavant de 2 incidents par mois en moyenne. L’architecture est plus flexible, robuste et plus simple à administrer.


 « Nous avons rapidement été séduits par l’hyper-convergence » déclare Lyess Aboud, coordinateur des opérations informatiques d’UpCoop. « L’hyper-convergence permet de réduire les goulets d’étranglement en distribuant la charge sur tous les nœuds [serveurs] » poursuit-il. Auparavant, « nous étions régulièrement confrontés à des contentions sur les échanges de données avec nos bases malgré le surdimensionnement de notre ancienne infrastructure » dit-il.

Nutanix propose des solutions de Cloud hybride et du multi-Cloud. La flexibilité est obtenue avec les solutions Kubernetes Engine et Cloud Clusters pour monter en charge dans le Cloud. La sécurité est renforcée avec la micro-segmentation du réseau via la solution Flow Network Security.  

Très haute disponibilité disponible réellement

Lors de la migration menée avec l’intégrateur Spie, UpCoop a abandonné son hyperviseur existant au profit de AHV de Nutanix afin de piloter une infrastructure hyper-convergée homogène. « Aujourd’hui, nous disposons réellement de la très haute disponibilité grâce à notre architecture distribuée » se félicite Lyess Aboud. « Les points de contention ont disparu, de même que les incidents liés, entre autres, aux campagnes de mises à jour » termine-t-il.

La migration a concerné les 700 machines virtuelles de UpCoop. Elle a été démarrée en janvier 2022 et s’est terminée six mois plus tard. Les VM sont désormais hébergées sur 10 nœuds (serveurs physiques) pour la partie production et 8 nœuds côté PRA (Plan de reprise d’activité). La coopérative combine une infrastructure gérée et maîtrisée en interne avec la possibilité de déborder si besoin dans le Cloud, via les solutions Kubernetes Engine et NC2 pour le développement d’un environnement multi-Cloud hybride. Cette possibilité a pesé dans la décision finale.    

La coopérative de salariés UpCoop conçoit des moyens de paiement. Elle émet notamment le titre-restaurant UpDéjeuner et s’est développée à l’international dans 23 pays. En janvier 2023, les salariés-sociétaires ont voté la modification des statuts pour devenir UpCoop, la première société coopérative à mission.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *