Uber vérifie par son application que ses chauffeurs sont bien munis de masques

A l’heure du dé-confinement, Uber met la technologie à contribution pour assurer la sécurité sanitaire. Une nouvelle fonctionnalité permettra au client de s’assurer que son chauffeur porte effectivement un masque. 

Une nouvelle fonction de vérification du port du masque

Ces deux derniers mois, les équipes techniques et sécurité ont travaillé afin de mettre au point une nouvelle expérience produit. Uber met en place une « Checklist Sécurité » pour que chaque chauffeur et livreur confirme avoir pris les mesures de sécurité nécessaires. 

De plus, une nouvelle fonctionnalité vérifiera que le chauffeur porte un masque en lui demandant de se prendre en photo. Après vérification, Uber indiquera au client directement depuis l’application que son chauffeur a bien couvert son visage.

Ce système fonctionne différemment du système de vérification en temps réel d’Uber car ici la technologie détecte le masque comme un objet présent sur la photo, et ne traite pas les informations biométriques ni ne compare le selfie avec masque à la photo du chauffeur qui est présente dans la base de données d’Uber. 

Le masque obligatoire à partir du 18 mai

Dès lors, à partir du lundi 18 mai prochain, en France et dans de nombreux pays, les chauffeurs qui ne portent pas de masque ou de couvre-visage ne pourront pas se connecter à l’application. Cette mesure sera maintenue jusqu’à la fin du mois de juin, et son maintien sera réévalué en fonction des recommandations des autorités de santé. Pour les passagers  Uber a inclus dans l’application des recommandations sur les mesures de sécurité à prendre comme le fait de porter un masque et de se laver ou désinfecter ses mains avant et après chaque course. 

Uber indique qu’en France le port du masque par le passager est obligatoire pour pouvoir se déplacer en VTC et seul 1 passager par course est autorisé. Si le véhicule est doté d’une paroi de séparation, plusieurs passagers du même foyer ou dans le cas de transport d’élève en situation de handicap sont autorisés et le chauffeur n’est pas obligé de porter un masque.  Uber encourage les chauffeurs à annuler les courses s’ils ne se sentent pas en sécurité, et particulièrement si un passager ne porte pas de masque. 

Annulation de la course sans pénalité

De même, si un chauffeur se présente sans masque et sans paroi de protection, le passager peut annuler sa course sans pénalité et faire remonter le point directement depuis l’application.  Le système de notation et de feedback d’Uber comprend de nouvelles options pour que les utilisateurs puissent faire leur retour sur les mesures de sécurité mises en place et signaler l’absence de port du masque ou de couvre-visage.  Uber est disponible en France dans 800 communes et 24 villes. Uber annonce la distribution progressive de 350 000 masques à ses chauffeurs français.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !