Sam Altman, réengagé comme DG d’OpenAI, avec un nouveau conseil d’administration

L'équipe d'OpenAI, photo diffusée par Greg Brockman

En pleine crise existentielle, OpenAI leader de l’IA générative, rappelle Sam Altman comme DG, alors qu’il avait été viré de ses fonctions il y a cinq jours, vendredi 17 novembre. « Nous avons conclu un accord de principe pour que Sam Altman revienne chez OpenAI en tant que DG avec un nouveau conseil d’administration initial » communique brièvement OpenAI sur X (anciennement Twitter).

Deux poids lourds de la tech dans le conseil d’administration

Le nouveau conseil d’administration initial comprend Bret Taylor, comme Président, Larry Summers et Adam D’Angelo, déjà présent pour sa part dans le précédent conseil d’administration qui avait écarté Sam Altman. Les détails sont en cours de précision et OpenAI demande de la patience.

Le nouveau Président d’OpenAI est Bret Taylor. Il a été CTO de Facebook, co DG de Salesforce, a co-créé Google Maps et a été Président de Twitter avant son rachat par Elon Musk. Quant à Larry Summers, c’est un économiste et un homme politique, ancien Président de l’université de Harvard. Il a notamment été secrétaire au Trésor américain sous la présidence de Bill Clinton. Il est administrateur de la firme Block Inc, spécialisée dans les paiements et créée par Jack Dorsey, le fondateur de Twitter.

Sam Altman se félicite du soutien du PDG de Microsoft


Sam Altman se montre humble dans la victoire face à l’ancien conseil d’administration qui l’avait mis à la porte le 17 novembre. « J’adore OpenAI. Tout ce que j’ai fait ces derniers jours a servi à maintenir cette équipe et sa mission ensemble. Lorsque j’ai décidé de rejoindre Microsoft le dimanche soir, il était clair que c’était la meilleure voie pour moi et l’équipe » explique-t-il. « Avec le nouveau conseil d’administration et le soutien de Satya Nadella [PDG de Microsoft], j’ai hâte de revenir à OpenAI et de bâtir sur notre solide partenariat avec Microsoft » annonce-t-il.


Greg Brockman, ancien Président du conseil d’administration d’OpenAI, revient également chez OpenAI après avoir démissionné à la suite de l’éviction de Sam Altman. « Des progrès étonnants ont été réalisés aujourd’hui. Nous reviendrons plus forts et plus unifiés que jamais. Retour à OpenAI et retour au codage ce soir » annonce-t-il sur X. Il remercie Microsoft pour son soutien. « Incroyable gratitude à Satya Nadella [PDG de Microsoft], et à Kevin Scott [directeur de la technologie chez Microsoft] et à l’équipe Microsoft pour leur soutien indéfectible tout au long de ce chapitre éprouvant » termine-t-il. « Quelle façon de mettre fin aux 100 heures les plus folles de ma carrière » souffle Evan Morikawa, qui gère l’ingénierie chez OpenAI, s’exprimant sur X.

Un nouveau conseil d’administration à venir


Selon The Verge, ce nouveau conseil d’administration est provisoire. Il devrait nommer un nouveau conseil composé de neuf personnes au maximum qui modifiera la gouvernance d’OpenAI. Microsoft souhaite un siège au sein de ce conseil élargi, tout comme Sam Altman, toujours selon The Verge.

Sur X (anciennement Twitter), le PDG de Microsoft se montre satisfait des changements apportés au conseil d’administration d’OpenAI même s’il ne s’agit que d’une première étape. « Nous sommes encouragés par les changements apportés au conseil d’administration d’OpenAI. Nous pensons qu’il s’agit d’une première étape essentielle sur la voie d’une gouvernance plus stable, mieux informée et plus efficace » réagit Satya Nadella, PDG de Microsoft, qui ne veut plus de surprise sur ce sujet.

« Sam [Altman], Greg [Brockman] et moi avons discuté et convenu qu’ils avaient un rôle clé à jouer aux côtés de l’équipe de direction d’OpenAI pour garantir qu’OpenAI continue de prospérer et de poursuivre sa mission. Nous sommes impatients de bâtir sur notre partenariat solide et de fournir la valeur de cette nouvelle génération d’IA à nos clients et partenaires » affirme le PDG de Microsoft.

Emmett Shear, nommé lundi DG d’OpenAI, ne prendra donc pas la tête de la startup. Selon des médias américains, l’ancien patron de Twitch, avant sa revente à Amazon, avait demandé au conseil d’administration d’OpenAI pourquoi Sam Altman avait été renvoyé, sans obtenir de réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *