Microsoft admet écouter les conversations vocales de ses utilisateurs

Après Google, Apple et Amazon, Microsoft reconnaît écouter des conversations vocales d’utilisateurs issues de ses outils Skype et Cortana. Cela concerne la téléphonie avec traduction de Skype et les commandes passées à l’assistant vocal Cortana. Cela doit permettre d’améliorer les fonctions basées sur la reconnaissance vocale. Des opérateurs humains chez des prestataires de Microsoft écoutent les conversations dont certaines peuvent être très personnelles.

Un porte parole de Microsoft justifie les écoutes auprès du site américain Vice. « Microsoft collecte des données vocales pour fournir et améliorer des services vocaux tels que les services de recherche, de commandes vocales, de dictée ou de traduction. Microsoft obtient l’autorisation avant de collecter et d’utiliser leurs données vocales » indique un communiqué transmis par Microsoft.

La firme de logiciels insiste sur le fait qu’elle fait en sorte que l’on ne puisse identifier la source des données. Certes Microsoft indique bien dans ses conditions d’usage que des échantillons vocaux peuvent être prélevés mais il ne mentionne nulle part que des conversations très intimes puissent être écoutées par des humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !