Luxe : Hermès débordé par la copie numérique de son sac Birkin

Un sac MetaBirkin mis à la vente sur OpenSea

L’enseigne de luxe Hermès vient de voir son sac emblématique Birkin être reproduit sous forme numérique et commercialisé par la technologie NFT (Non Fungible Token) sans son accord sous la dénomination MetaBirkins. Les ventes de ces sacs numériques ont été organisées sur la place de marché OpenSea, spécialisée dans les actifs gérés par blockchain. On trouve la vente de 100 unités de sacs MetaBirkins sur OpenSea.

Cette vente a été initiée par l’artiste Mason Rotschild qui a réalisé cette série d’images de sac Hermès employant en particulier de la fausse fourrure. Mason Rotschild avait précédemment réalisé un sac « Baby Birkin ». La vente des 100 NFT s’est  opérée sans l’accord de la marque Hermès. Cité par le Financial Times, Hermès déclare d’ailleurs que « Hermès n’a pas autorisé ni consenti à la commercialisation ou à la création de notre sac Birkin par Mason Rothschild dans le métaverse ».

La marque de luxe précise ne pas être encore entrée sur le marché du NFT car elle considère qu’elle souhaite valoriser « l’expression tangible des objets physiques fabriqués à la main ». Pour Hermès, il s’agit d’un vol de sa propriété intellectuelle. « Ces NFT enfreignent la propriété intellectuelle et les droits de marque d’Hermès et sont un exemple de faux produits Hermès dans le métaverse » ajoute la maison de luxe. L’artiste Mason Rotschild s’est vu lui-même être dépossédé de son idée puisque des copies numériques de ses propres créations inspirées par Hermès ont été mises à la vente sous forme de NFT.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *