L’IA doit aider à lutter contre l’Ultra Fast Fashion de Shein

Yann Rivoallan, intervient sur "Shein, une menace pour toutes les industries ?"

Yann Rivoallan, Président de la Fédération du prêt à Porter Féminin, fondateur d’Everywhere Anytime, société spécialisée dans la transformation digitale, monte au créneau contre l’Ultra Fast Fashion – la mode de consommation ultra rapide – et contre Shein, son plus visible représentant, à l’occasion du salon Big 2023 organisé à destination des entrepreneurs par la banque d’investissement BPI France, le 5 octobre.



Si nous laissons faire, l’ultra fast fashion gagnera

« Si nous les laissons faire, nous sacrifions la planète et nos emplois. Nous laissons faire, et l’ultra fast fashion gagnera » s’alarme-t-il. Il pointe les marques Shein, Temu, Cider, Myntra, des nouvelles marques qui ont des croissances folles, exprime-t-il. « Shein est né en 2008 et fait déjà 30 milliards de chiffre d’affaires dans des conditions effroyables, 75 heures de travail par semaine pour ses ouvrières et une pollution accélérée, avec plus de 3 milliards de vêtements produits par an » liste-t-il.

Il propose de construire « une mode durable, innovante et créative ». Cela passe par l’usage de l’intelligence artificielle pour créer plus facilement, avec une « nouvelle audace », gérer ses stocks et prévoir les ventes avec plus de justesse et éviter les gâchis, et mieux connaître son client et communiquer autrement avec lui.

Des entreprises mieux connectées pour jouer collectif



Yann Rivoallan propose également de jouer collectif, en misant sur le Made In France, et le Made In Europe qui fonctionnent avec des entreprises mieux connectées, entre marques, industriels et prestataires. Le Président de la Fédération du prêt à Porter Féminin souligne la force du savoir-faire français et de ses métiers d’art uniques, ainsi que la qualité des produits, comme les pulls de Royal Mer ou les créations de Loom.

Il demande une vision aux dirigeants et un management audacieux. Il cite l’exemple de ba&sh, qui s’internationalise en donnant une responsabilité exceptionnelle aux équipes sur le terrain. Autre cas, les collaborations différenciantes comme Avnier avec ArianeGroupe, qui est un hommage à la fusée Ariane 5.


« Shein est un problème pour la planète en accélérant à une vitesse inédite le dérèglement climatique, comme tout l’ultra fast fashion » martèle Yann Rivoallan. « Shein est un problème pour toutes les personnes qui y travaillent dans des conditions déplorables. Shein est un problème pour les milliers de Français qui ont perdu leur emploi à cause de la fermeture de leurs entreprises. La Fédération accompagne des dizaines d’entreprises en permanence à l’international, en Mode durable, sur le digital. Nous pouvons faire plus, et nous allons le faire » annonce-t-il.

Une réaction sur “L’IA doit aider à lutter contre l’Ultra Fast Fashion de Shein” :

  1. jobijoba

    Si vous voulez faire de la politique l’ia c’est pas encore le bon terrain, ça va venir mais il est encore trop tôt parce que vouloir changer les tendances ça demande d’abord de changer le terrain du mode de vie de la consommation la pub, le travail est éreintant aussi en France, les salaires, la taxation etc

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *