L’enseigne Intersport automatise la visibilité web de ses points de vente

Sous la pression de la crise sanitaire, l’enseigne de sport Intersport progresse dans l’adoption croissante des nouveaux standards du web et du commerce omni-canal. Après le service « Click & Collect » lancé en 2017 et la livraison en 2018, l’enseigne a opté pour l’automatisation de la mise en avant de ces services et de son réseau de points de vente sur internet. 

Gestion centralisée des 445 fiches magasin d’Intersport

Une fiche de point de vente Interport

« La crise actuelle nous a rappelé l’importance du digital pour tous les réseaux de points de vente physiques » explique Matthieu Pellet, Chief Digital Officer d’Intersport. L’objectif était d’automatiser la gestion des 445 fiches Intersport sur « Google My Business » et d’attirer plus de clients en magasins via notamment le drive et le Click & Collect. « Il était important d’automatiser la mise en avant de ces services et de notre réseau de points de vente physiques sur internet » dit-il. Pour uniformiser les informations en ligne de son réseau de points de vente, Intersport a fait appel à la société Partoo, au début de la crise de la Covid-19. Partoo délivre un service concurrent de celui de Yext. Il aura fallu 2 ans à Partoo pour convaincre Intersport.

Auparavant, deux équipes d’Intersport prenaient plusieurs heures par semaine pour mettre à jour manuellement les données des points de vente sur les différentes plateformes. Une équipe commerciale s’occupait du site internet d’Intersport et de « Google My Business ». Une seconde équipe intervenait sur les réseaux sociaux comme Twitter ou Instagram. La plateforme de centralisation des informations sert à gérer la localisation, les horaires et les services disponibles par magasin. Désormais, les 445 magasins sont référencés automatiquement sur une vingtaine de plateformes telles que Google, Facebook et Waze.

Affichage des informations de « Click & Collect »

L’enseigne intègre sous Google les attributs de « Click & Collect » pour annoncer la possibilité de se faire livrer ou de retirer ses produits en magasin. Plus récemment, Intersport a également mis en place les attributs « Santé et sécurité » pour indiquer si les employés portent des masques et si le masque est obligatoire. Sur six mois, de mai à octobre 2020, le nombre de vues des fiches « Google My Business » a augmenté de 76% par rapport à l’année précédente.

De plus, les actions sur ces fiches, comme les clics sur le site web ou les demandes d’itinéraire, ont augmenté de 58% par rapport à la même période. Les statistiques  montrent 2,7 millions de clics sur les fiches « Google My Business » d’Intersport dont 1,1 million de clics vers le site web de l’enseigne et 700 000 demandes d’itinéraires. Il y a eu 100 millions d’affichages, soit le double de l’année précédente.  

En 2021, les équipes locales auront un accès aux informations

Le principal objectif de 2021 pour Intersport sera de donner un accès en local aux responsables des magasins Intersport. Pour cela, des formations seront dispensées à ces responsables sur la gestion des informations, et les réponses aux avis clients. Embarquer le réseau de magasins dans un tel projet est un enjeu important. L’objectif pour Intersport est d’améliorer la satisfaction client en sensibilisant les équipes locales à l’importance de la e-reputation.

Burger King met ses franchisés aux commandes de leur présence sur le Web

Le marketing doit créer du Drive to store

Burger King entend développer fortement sa présence en France. L’enseigne de restauration rapide dispose de 350 restaurants dans l’hexagone, dont 80% sont détenus par des franchisés, et réalise plus de 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires. La vision est de passer à 600 restaurants et de dépasser les 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Améliorer sa […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !