L’enseigne Intersport accélère l’intégration standardisée de ses données produits

Intersport accélère l’intégration des nouvelles références produits à son catalogue en automatisant la validation des données produits. Intersport gère 1,5 million d’articles issus de 500 marques différentes. Intersport doit réconcilier les données produits pour consolider les ventes de ses 702 magasins adhérents.

L’harmonisation des données est indispensable entre les magasins et la centrale

« Si les données produits des magasins et de la centrale ne sont pas harmonisées, les stratégies business mises en place avec notre équipe Data pour optimiser le sell-in et le sell-out ne peuvent pas être efficaces » établit Matthieu Pellet, directeur de la transformation numérique d’Intersport France. Le sell-in correspond aux actions commerciales auprès des magasins, tandis que le sell-out correspond aux opérations de vente des magasins vers les consommateurs.

Une équipe interne de 7 personnes catégorisait manuellement les nouveaux produits

Auparavant, une équipe interne de 7 personnes catégorisait manuellement les nouveaux produits. « Mais avec plus de 100 000 références proposées à nos magasins adhérents 6 fois par an, nous avons envisagé d’industrialiser ce processus pour ne pas retarder la mise sur le marché des produits » poursuit le responsable. Intersport a alors découvert une solution d’automatisation de la catégorisation produit, proposée par la société Unifai.

L’objectif est d’automatiser l’intégration des catalogues produits de leurs fournisseurs dans leurs systèmes informatiques internes tels que  PIM (Product Information Management), PLM (Product Life Cycle Management) et ERP (Gestion intégrée de l’entreprise) afin de gagner du temps. La solution vise à normaliser, enrichir et catégoriser les catalogues produits. La catégorisation de l’assortiment magasin et e-commerce consiste à sélectionner les univers produits les plus pertinents avant leur intégration dans le système PLM d’Intersport.

Un catalogue de 5000 produits peut être catégorisé en 1 heure

Face à un important volume de données, la tâche de catégorisation s’avère chronophage pour les équipes métier d’Intersport. Avec l’automatisation, un catalogue de 5000 produits peut être catégorisé en 1 heure. « Automatiser l’intégration de nos données produits nous permet de diviser par deux la mise sur le marché des nouveaux produits » se félicite Matthieu Pellet. « Cela permet d’optimiser les achats auprès de nos adhérents, et d’améliorer l’expérience client avec des produits bien référencés sur tous les canaux de vente » ajoute-t-il.

L’automatisation atteint 87%. L’objectif est de dépasser 90% dans les prochains mois

La solution indique les lignes produits qu’il reste à valider. Chez Intersport, l’automatisation atteint un taux de 87%. L’objectif est de dépasser 90% dans les prochains mois grâce à un processus d’apprentissage de l’algorithme. « Nous ne pouvions envisager l’automatisation qu’à condition de limiter les erreurs au minimum » pointe Olivier Robert, responsable Organisation et Référentiels chez Intersport. « L’algorithme traite les données avec la même précision que nos équipes » dit-il. « Cela libère du temps à l’équipe d’intégration de données et aux acheteurs qui ont plus de temps pour sourcer les nouveautés et optimiser l’assortiment produit » souligne-t-il. A ce jour, un responsable d’intégration de données d’Intersport gagne 18 heures par semaine.

Intersport dispose de 702 magasins en France pour un chiffre d’affaires de 2 milliard d’euros et emploie 9000 personnes. Intersport est une coopérative, regroupant des sociétaires propriétaires de leurs magasins, appelés adhérents, avec une structure centrale basée à Longjumeau et une plateforme logistique de 44 000 m2 à Saint-Vulbas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    L'actualité du digital

    Le meilleur de la transformation des entreprises


    Restez connecté !