Le métavers industriel au standard USD soutenu par Nvidia

Le fabricant de processeurs de calcul à haute performance Nvidia soutient le langage USD (Universal Scene Description) pour accélérer le métavers industriel. L’USD se propose pour constituer le socle d’un métavers ouvert et de l’Internet 3D poussé par Pixar, Adobe, Autodesk et Siemens, ainsi que par des entreprises dans les médias, les jeux, la robotique, l’automatisation industrielle et la vente au détail.

Une description en Open Source des univers 3D

Nvidia annonce une suite Open source de ressources et de tests pour l’USD. Le Universal Scene Description (USD), est un langage Open source et extensible des mondes 3D. La feuille de route va prendre plusieurs années pour étendre les capacités de l’USD au-delà des effets visuels, ce qui doit lui permettre de mieux soutenir les applications industrielles du métavers dans les domaines de l’architecture, de l’ingénierie, de la fabrication, de l’informatique scientifique, de la robotique et des jumeaux numériques.

Image showing the layers of a Brownstone room interior created with USD: the empty room, the staged room, different seating material covers, and alternate furniture layouts and colors.
Les différentes couches de l’intérieur d’une pièce créées avec USD : la pièce vide, la pièce mise en scène, les différents revêtements de sièges et les agencements et couleurs de meubles

L’USD prendra en charge des coordonnées géospatiales et le streaming en temps réel de l’internet des objets

Nvidia a déjà fait part des mises à jour à venir pour faire évoluer l’USD. Celles-ci comprennent la prise en charge des caractères internationaux, ce qui permettra aux utilisateurs de toutes les langues d’y prendre part. La prise en charge des coordonnées géospatiales permettra de créer des jumeaux numériques à l’échelle d’une ville ou d’une planète. Et le streaming en temps réel des données IoT (Internet des objets) permettra le développement de jumeaux numériques synchronisés avec le monde physique.

Nvidia a également annoncé le développement d’une suite ouverte de tests de compatibilité et de certification USD que les développeurs peuvent utiliser librement pour tester leurs constructions USD et certifier qu’elles produisent un résultat attendu. « L’USD donnera aux artistes 3D, aux concepteurs, aux développeurs et à d’autres, la possibilité de travailler pour créer des mondes virtuels » estime Rev Lebaredian, vice-président Omniverse et technologie de simulation chez Nvidia. « Nous investissons dans USD pour qu’il puisse servir de base à l’architecture, la fabrication, la robotique, l’ingénierie et d’autres domaines » poursuit-il.

Construire des univers virtuels sans expertise 3D

Nvidia publie une collection de ressources gratuites pour accélérer l’adoption de l’USD, y compris des milliers de ressources USD conçues spécialement pour ouvrir la construction de mondes virtuels aux utilisateurs sans expertise 3D. « L’USD est une pierre angulaire du pipeline de Pixar, et il connaît une croissance rapide en tant que cadre open-source non seulement dans les domaines du VFX et de l’animation, mais aussi dans les applications industrielles, de conception et scientifiques »  explique Steve May, Chief Technology Officer de Pixar Animation Studios.

« L’USD est un moyen de standardiser l’échange de données 3D dans les flux de travail d’animation et d’effets visuels« 

« Siemens et Nvidia s’associent pour mettre en place le métavers industriel. C’est là où se produira l’avenir de la conception, de l’ingénierie et de la collaboration » considère Dirk Didascalou, Chief Technology Officer de Siemens Digital Industries. USD est soutenu dans la plate-forme Siemens Xcelerator. « L’USD est un moyen de standardiser l’échange de données 3D dans les flux de travail d’animation et d’effets visuels » estime Raji Arasu, executive vice president et Chief Technology Officer d’Autodesk. « L’interopérabilité 3D est importante et nous avons déjà commencé à étendre les applications de l’USD au-delà des médias et du divertissement pour les appliquer à la conception, à l’ingénierie et aux applications industrielles » ajoute-t-il.  

Nvidia souligne que des entreprises dans les domaines des médias, des jeux, de la robotique, de l’automatisation industrielle, de la vente au détail et du commerce alimentaire adoptent l’USD comme langage métavers de choix, notamment Kroger et Volvo Cars. « La promesse de l’USD est immense. Chez Volvo, nous avons compris sa valeur, ouverte, extensible et interopérable en 3D pour nos projets métavers. La possibilité de conserver les actifs comme une source unique et de les faire passer d’un monde virtuel à l’autre sera transparente dans les applications Internet 3D grand public » affirme en conclusion Mattias Wikenmalm, expert senior en visualisation chez Volvo Cars.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *