Le groupe de luxe Prada triple ses ventes en e-commerce

C’est une adaptation accélérée qu’a du mener le groupe de luxe Prada face à la crise sanitaire de la Covid-19 en 2020.  Le groupe s’est tourné vers la clientèle locale en absence de touristes et a vu ses ventes e-commerce tripler alors que les boutiques étaient obligées de fermer.

La clientèle locale compense presque les touristes

« Nous avons rapidement réagi aux évolutions du marché, en renforçant la relation avec les clients locaux dont la consommation au second semestre a presque totalement compensé l’absence de touristes » se félicite pour sa part Patrizio Bertelli, DG du groupe Prada.  

« La pandémie a accéléré l’évolution digitale renforçant notre stratégie omni-canal » commente Prada à l’occasion de la présentation de ses résultats annuels. Le commerce électronique a fortement accéléré tout au long de l’année et s’est appuyé sur une plateforme logistique mondiale. « L’expérience client en ligne est de plus en plus immersive » ajoute Prada.

Quant aux vendeurs, ils ont entretenu le contact avec les clients grâce aux moyens digitaux pendant les différentes périodes de fermetures de magasins. La fabrication ne s’est interrompue que durant 5 semaines en 2020, permettant d’alimenter les boutiques sans rupture et sans excès de stock.

Un chiffre d’affaires en recul de -24% en 2020

Prada réalise un chiffre d’affaires de 2,4 milliards d’euros en 2020, en recul de -24% par rapport à 2019. Le groupe indique que son programme d’investissement a été révisé au cours de l’année en donnant la priorité aux projets stratégiques essentiels. Certaines initiatives marketing ont également été annulées ou reportées, et les dépenses discrétionnaires ont été réduites. Parallèlement, lors de la réouverture des magasins dans les différents pays, un important programme de pop-ups et d’installations spéciales a été mis en place, mis en avant par une stratégie de communication dédiée.

Le groupe Prada possède les marques Prada, Miu Miu, Church’s, Car Shoe et Pasticceria Marchesi. Le groupe vend dans 70 pays à travers un réseau de 633 magasins, le e-commerce, des e-commerçants et des grands magasins à travers le monde. Le groupe détient 23 usines et emploie 13 000 personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    L'actualité du digital

    Le meilleur de la transformation des entreprises


    Restez connecté !