Lancement du Conseil National de la Refondation Numérique

Jean-Noël Barrot et François Bayrou, le 22 novembre

Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications a lancé, mardi 22 novembre, le Conseil National de la Refondation Numérique, en présence de François Bayrou, secrétaire général du Conseil National de la Refondation et Haut-Commissaire au Plan.

Associer la société civile organisée et des Français

L’objectif est d’intégrer tous les Français dans le numérique de manière sécurisée. « Le CNR Numérique est une méthode qui permettra d’associer la société civile organisée et des Français » explique Jean-Noël Barrot. « L’objectif est de construire des solutions concrètes pour protéger, accompagner et intégrer tous les Français dans la transition numérique en cours » poursuit-il.

Le CNR Numérique est centré sur la manière dont le numérique transforme le quotidien. La transition numérique représente encore un facteur d’exclusion pour des personnes éloignées des usages de base, estime le gouvernement. L’enjeu est d’identifier des actions et des solutions avec les participants du Conseil National de la Refondation au niveau national. Il y aura aussi des Français qui participent en ligne et qui participeront à des concertations locales, dans les territoires, sur la base du volontariat, que Jean-Noël Barrot mènera dans les prochaines semaines.

120 participants lors du premier échange

Trois thématiques ont été abordées avec les 120 participants présents au premier échange du 22 novembre. Cela concerne l’inclusion numérique, la transition numérique dans le quotidien du travail et les enjeux d’apaisement de l’espace numérique face aux violences en ligne.

Le Conseil réunit des représentants des forces politiques, des partenaires sociaux, des élus locaux, des représentants du monde économique et associatif. Ce Conseil a l’ambition de mettre toutes les parties prenantes autour de la table, de traiter de sujets concrets et quotidiens dans le cadre de débats nationaux et locaux, avec pour objectif d’apporter des solutions au plus près du terrain. Des contributions directes des Français seront également collectées pour enrichir et participer à la construction de ces solutions.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *