La banque Lloyds Banking Group s’emploie à réduire ses émissions carbone dans l’IT


Le groupe bancaire britannique Lloyds Banking Group, poids lourd des services financiers, s’emploie à mesurer l’impact environnemental de son écosystème IT, et à contribuer aux objectifs du groupe  en matière de transition écologique.

Développement d’une solution ad hoc avec Dynatrace

Pour soutenir cette démarche, Lloyds Banking Group fait appel à la société Dynatrace qui utilise les informations et les commentaires transmis par Lloyds Banking Group pour développer une solution ad hoc. Cette application traduit des usages, notamment en matière de processeurs CPU, de mémoire, de disque et de réseau d’entrées/sorties, en équivalents de CO2 (CO2e). Elle fournit aussi des conseils pratiques sur la façon de réduire l’empreinte carbone globale de l’IT.

La solution détaille la consommation d’énergie et de CO2e par source, avec des filtres permettant de se concentrer sur les domaines à fort impact. Par exemple, elle met en évidence les instances sous-utilisées dans un Data center spécifique, ainsi que les principaux émetteurs de CO2e au sein d’un groupe d’hébergement distinct.


Cartographie et topologie du système d’information

Pour atteindre ces objectifs, la solution utilise la technologie de cartographie de la topologie et des dépendances développée par Dynatrace. Elle fournit ainsi des données précises d’optimisation ainsi que le contexte automatique des applications et des processus, afin d’établir les bases pour des initiatives de code écologique.

L’application a été déployée en 2023 chez Lloyds Banking Group. La banque travaille pour continuer à développer cette application, afin de prendre en charge les environnements hybrides et multi-Cloud. La démarche a permis à Lloyds Banking Group d’évaluer la visibilité et l’impact des émissions de carbone de son IT. « Nos efforts en matière de transition écologique nécessitent une granularité très fine, et nous avons pu voir où nos efforts avaient le plus d’impact, dans le contexte de notre architecture IT étendue » se félicite Kevin Bird, Operational Performance and Analytics Lead chez Lloyds Banking Group. 

Réduire les émissions directes de carbone de 75%

« Cela nous aide à identifier des opportunités plus pertinentes pour optimiser notre infrastructure digitale, et nous permettra de progresser de manière déterminante vers la réduction des émissions directes de carbone de notre secteur opérationnel d’au moins 75% » annonce-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *