La 3D, outil de conquête pour la boulangerie française, distancée par l’Allemagne et l’Italie


L’application 3D « Boulangerie Moderne Virtuelle » vient d’être lancée par 12 entreprises du secteur de la boulangerie industrielle française épaulées par le Medef international. Cette application propose une  immersion virtuelle dans l’univers de la boulangerie industrielle. Les équipements et les services commercialisés par les douze entreprises partenaires y sont présentés lors d’un parcours en 3D amenant vers les fiches descriptives des machines commercialisées.

Le public visite ainsi une ligne complète de production de pain industriel. On peut utiliser l’application 3D sur smartphone, tablette ou ordinateur. Chaque étape du processus industriel de fabrication est reconstituée, incluant le stockage et le dosage des ingrédients, le système de pétrissage, la cuisson et le four, le conditionnement et l’emballage et le bureau d’études. L’application est disponible en français, anglais et espagnol. Elle a été réalisée par la société bretonne Artefacto pour un budget de 40 000 €.



L’application 3D a coûté 40 000 €

La France quatrième exportatrice mondiale en BVP

« C’est un outil de prospection internationale. Il y a 2 ans, nous avions développé une ferme laitière virtuelle. Nous travaillons actuellement sur un même concept de vignoble digital » précise-t-on au Medef International, association d’aide à l’export qui rassemble 600 entreprises adhérentes.

Les équipements présentés dans l’application 3D servent à automatiser ou à diversifier une ligne de production de pain. L’objectif est d’offrir une vision globale d’un site de production pour les investisseurs étrangers souhaitant bénéficier des savoir-faire de la filière de la boulangerie industrielle française. Le marché mondial du secteur de la boulangerie-pâtisserie-viennoiserie (BVP) est estimé à plus de 80 milliards d’euros.

La filière tricolore de la BVP industrielle a généré un chiffre d’affaires de 8,2 milliards d’euros en 2020 dont 2 milliards à l’export. La France ne serait toutefois que le 4ème exportateur mondial, étonnamment derrière l’Allemagne, le Canada et l’Italie. Mais la filière BVP gagne des marchés à l’export via les matières premières produites sur son territoire, son savoir-faire spécifique et à la bonne image de la gastronomie française.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *