Face au coronavirus, le chinois JD.com présente ses drones et véhicules autonomes de livraison

JD.com prézsente un véhicule autonome dans les rues de Wuan

A l’heure où certaines villes chinoises sont coupées du monde afin d’éradiquer le coronavirus, le e-commerçant JD.com – concurrent de Alibaba – met en avant les nouvelles options de livraison. Elles pourraient un jour suppléer le travail de ses coursiers qui affrontent le risque de l’épidémie sur le terrain en ce moment.

Dans la ville de Wuan, épicentre de l’épidémie, JD.com présente son véhicule de livraison autonome pour livrer des produits médicaux et dans la province de Hebei, il teste des livraisons par drone. Le 7 février, JD.com a effectué une première livraison par drone au-dessus du lac Baiyang, dans la province du Hebei. JD annonce qu’il continuera d’exploiter cette route pendant la période des coronavirus. En quelques minutes, le drone a volé 2 km depuis le quai Xidi au-dessus du lac jusqu’à un village de l’autre côté du lac. 

Drone de livraison de JD.com

Auparavant, les coursiers livraient ces colis par bateau. Cette route étant temporairement suspendue en raison du coronavirus, les coursiers devaient faire un détour de 100 km pour se rendre à ce village via des routes terrestres. Le drone a déposé les colis à un point fixe du village, où les clients les ont récupérés. JD.com prévoit de lancer la livraison par drones à Hohhot et Jilin pour répondre aux défis posés par le coronavirus. 

Reste qu’en pratique, c’est l’humain qui fait le travail et des milliers de recrutements ont été lancés dans ce sens afin de répondre à l’augmentation des commandes en ligne et pouvoir les livrer.

Des milliers de coursiers sont recrutés

Durant l’épidémie, JD.com va recruter 20 000 personnes pour des postes d’employés d’entrepôt, des préparateurs, des coursiers et des chauffeurs. Le groupe Data, plateforme de livraison locale, veut recruter 10 000 coursiers dans 2400 villes. Des préparateurs de commandes et des emballeurs sont également recherchés sur 5000 postes dans 30 villes. Les employés embauchés pour faire face aux nouveaux besoins durant l’épidémie recevront des masques de protection et subiront des contrôles de température et de désinfections réguliers. Ils recevront une assurance liée aux coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !