Club Med refond une application financière sur le Cloud avec du Low Code


Fortement ébranlé par la crise due à la pandémie du Covid-19, le Club Med a revu le pilotage de ses coûts. Les équipes informatiques ont en particulier travaillé à la refonte et la consolidation de 3 applications internes de gestion du transport aérien, fondées sur une base de données Oracle et deux logiciels développés en interne.

Obsolescence du système informatique historique

Les objectifs étaient de répondre à l’obsolescence du système informatique historique, à la fois d’un point de vue applicatif, fonctionnel et technique, et face aux risques de sécurisation de la plateforme. Il s’agissait également de centraliser le système issu de trois technologies différentes et de déployer un core-model pour prendre en compte les spécificités locales, dont la gestion multidevise.

L’application devait permettre le pilotage et la maîtrise des coûts ; le contrôle des marges avec les aléas dans le cycle de réservation, avec un afflux massif de données à gérer ; l’élaboration d’une application unique en lieu et place des trois existantes. En 3 mois, l’application était opérationnelle et les métiers avaient eu le temps de l’exploiter.
« L’unification a été le premier bénéfice de cette application » se félicite Jérémy Eudeline, Head of Financial Systems du Club Med, côté informatique.

Un même processus visualisable sur un seul écran

« Aujourd’hui, nous avons toute la donnée d’un même processus sur une même vue » précise-t-il. Autre bénéfice, il y a la vitesse du traitement. « Nous gérons 230 000 billets par an et, avec cette crise, la moitié a été modifiée ou annulée. Les 50 utilisateurs [de l’application chez Club Med] répartis à travers le monde mesurent ainsi pleinement la vitesse de restitution, l’apport des KPis et celui du reporting analytique » dit-il.

Les utilisateurs voient aussi la facilité d’évolution au gré des améliorations souhaitées et des ouvertures du périmètre à d’autres cas d’usages. « Nous avons par exemple découvert que notre service achat pouvait consolider dans une seule devise tous les achats auprès des compagnies aériennes et avoir ainsi une seule vision sans faire appel à de multiples fichiers Excel » illustre Jérémy Eudeline.

Deux nouveaux chantiers sur la même plateforme

L’application a été conçue et déployée sur le Cloud d’Oracle avec l’outil de développement Low Code Apex. Le langage Apex possède une interface graphique et permet de faire évoluer une application métier. Le Club Med a depuis initié deux nouveaux chantiers.

Il s’agit d’un outil de suivi budgétaire pour la direction avec du suivi, du pilotage, des prévisions, etc. et un outil pour la direction du Développement et de la Construction destiné à suivre et à piloter les engagements financiers pour la construction. Le Club Med représente 1,5 million de clients, 70 centres de vacances dans le monde, 25 000  animateurs de 109 nationalités différentes, pour un chiffre d’affaires total de 1,7 milliard d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *