Cédric O : faire émerger des leaders de l’IA en France au lieu de ne penser qu’à la régulation

Cédric O, 8 novembre

La France et l’Europe doivent trouver le juste milieu entre régulation et innovation dans le domaine de l’intelligence artificielle et il faut d’abord faire émerger des champions industriels.  C’est la demande de Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la transition numérique et des communications électroniques. Il s’est exprimé sur la scène de l’événement « France is AI », organisé par France Digitale le 8 novembre, à Station F.

Réfléchir uniquement par la question du risque amène dans le mur

Et même si le responsable prenait des gants pour exposer son point de vue, on comprend qu’il faut lâcher un peu plus la bride à l’innovation et ne pas tout gouverner en voulant éviter de prendre des risques. « Un pays qui réfléchit uniquement son avenir par la question du risque va dans le mur et prépare son déclin » déclare-t-il. « Si on n’est pas capable d’avoir une discussion démocratique [NDLR : en Europe et en France] sur un équilibre entre les opportunités manquées et la protection, et la capacité à avoir un juste milieu entre innovation et régulation, alors c’est juste que nous préparons notre déclin » pense-t-il.

Le secrétaire d’Etat souligne la nécessité d’une discussion en France et en Europe sur la réglementation de l’IA et reconnaît que le sujet est abordé de manière traditionnelle par l’angle de la gestion du risque, pour des questions démocratiques, politiques et philosophiques.  « Il faudra de toute évidence que notre pays et l’Europe de manière plus générale soient capables d’avoir une discussion sur la réglementation. Nous prenons tous les sujets par la question du risque.  C’est vrai dans les sciences de la vie, c’est vrai dans l’alimentation, et c’est vrai aujourd’hui dans l’IA » illustre-t-il.

En intelligence artificielle, le leader fixe le standard

Le dirigeant insiste sur la nécessité de faire émerger d’abord des champions industriels. « Nous vivons dans un monde où le leader fixe le standard. Si vous n’avez pas de leader, vous ne fixez aucun standard et vous courrez après le monde tel qu’il va » pointe-t-il. Pour lui, si l’Europe et la France veulent être en capacité de fixer des standards selon leurs valeurs et leur éthique, alors ils doivent faire émerger des leaders.

« Si on commence uniquement à penser en matière de régulation, oubliant l’innovation, ce qui est une tendance de nos sociétés occidentales, on manque probablement les trois quarts du sujet » prévient-il. « Si on veut faire en sorte que l’IA soit portée par des valeurs européennes, alors les Européens doivent se fixer comme premier objectif de faire émerger des champions industriels » affirme Cédric O.  Il aborde cette question du progrès et de l’impact du progrès avec la volonté d’avoir d’abord une approche scientifique,  avant de considérer la question de la régulation.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *