Stéphane Richard, PDG d’Orange démissionne à la suite de sa condamnation dans l’affaire Tapie

Stéphane Richard

Stéphane Richard a remis son mandat de PDG au conseil d’administration d’Orange qui a accepté son départ à la suite de sa condamnation mercredi 24 novembre par la cour d’appel de Paris. Le dirigeant est condamné à 1 an d’emprisonnement avec sursis et 50 000 € d’amende pour complicité de détournement de fonds publics dans le dossier de l’arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais.

Directeur de cabinet de la ministre de l’Économie

Stéphane Richard est considéré comme étant intervenu dans la procédure d’arbitrage qui s’est conclue en faveur de Bernard Tapie. A l’époque, en 2008, Stéphane Richard, diplômé de HEC et de l’Ena, était directeur de cabinet de la ministre de l’Économie, Christine Lagarde. La procédure avait permis à Bernard Tapie d’obtenir 403 millions d’euros dans le cadre de son litige avec le Crédit Lyonnais. Nicolas Sarkozy était alors Président de la République. Christine Lagarde est actuellement Présidente de la Banque Centrale Européenne.

Le Conseil d’administration d‘Orange s’est réuni mercredi après midi et a pris acte de la décision de Stéphane Richard et a accepté son départ. Celui-ci sera effectif à compter de la mise en place d’une nouvelle gouvernance et au plus tard le 31 janvier 2022. Stéphane Richard continuera d’exercer ses fonctions jusqu’à la date de son départ. La nouvelle gouvernance nécessite de trouver deux personnes, car la décision avait été prise depuis plusieurs mois de séparer les fonctions de Président et de Directeur général du groupe. Le Conseil d’administration poursuit le processus de recherche engagé afin de mettre en place la nouvelle gouvernance du groupe.  

Pourvoi en cassation de la part de Stéphane Richard

Le mandat de PDG de Stéphane Richard arrivait à son terme en avril 2022. Il était à la tête d’Orange depuis 11 ans. Il avait pris les commandes de l’opérateur télécoms dans une période difficile alors que le groupe était engagé dans une transformation douloureuse et avait vu plusieurs suicides de ses salariés. Concernant sa condamnation, Stéphane Richard a déclaré vouloir se pourvoir en cassation. Il rappelle qu’il avait été totalement relaxé en première instance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *