Shell poursuit ses investissements pour créer des jumeaux numériques de ses sites industriels

Le géant pétrolier Shell accélère ses investissements logiciels afin de disposer de jumeaux numériques de ses installations industrielles. Cela doit permettre de réduire les temps d’arrêt imprévus. Shell souhaite autonomiser le personnel de ses sites industriels et garantir la sécurité de ses intervenants de première ligne tout en préservant la continuité de ses activités.

Un accès à distance pour installer les installations de production

« L’autonomisation des collaborateurs nécessite d’avoir accès à toutes les informations » explique Johan Krebbers, General Manager, Digital Emerging Technologies et Vice Président IT Innovation. « La ‘nouvelle normalité’ d’aujourd’hui implique un accès à distance pour surveiller, gérer et optimiser les installations de production » précise-t-il. Shell va mettre en place des services Cloud de jumeau numérique délivrés par la société Aveva. Les applications délivrées permettent la visualisation, l’analyse, la prédiction et le guidage.

La stratégie de Shell vise à déployer la technologie de jumeau numérique sur ses sites de production. Cela passe par la mise en œuvre de nouvelles technologies comme l’IIoT (Industrial Internet of Things), la réalité augmentée et l’intelligence artificielle.

Une intégration des capteurs en temps réel en mode Saas

L’accord avec Aveva prend place après l’accord signé en août 2020, avec un autre fournisseur, Konsberg Digital pour la mise en place d’un logiciel de jumeau numérique délivré en mode Saas. Shell veut améliorer les processus de travail et optimiser les performances de ses installations grâce à la numérisation. Le logiciel de Konsberg pour sa part intègrera et contextualisera les données des capteurs en temps réel, les données historiques, les informations d’ingénierie et d’autres données de transactions commerciales.

Par ailleurs, en septembre 2020, Shell a étendu ses accords avec Microsoft sur des solutions d’intelligence artificielle en temps réel, pour des outils destinés à réduire les émissions de gaz carbonique, et l’usage du Cloud Azure. Shell travaille depuis 3 ans avec Microsoft en matière d’IA. Shell déclare avoir déployé 47 applications spécifiques basées sur l’IA dans ses activités. Par exemple, une application d’optimisation de la production en temps réel a montré un potentiel de réduction des émissions de CO2 dans les opérations de gaz naturel liquéfié de Shell.

La reconnaissance d’image pour surveiller la corrosion

Shell utilise le Cloud Azure de Microsoft pour son système AIR (Autonomous Integrity Recognition), qui utilise la reconnaissance d’image pour détecter quand un équipement ou les parties d’un site sont sensibles à la corrosion.

Unité industrielle de Shell [Photo Shell]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !