RGPD : coup de frein aux projets Data clients

En cette rentrée 2018, beaucoup d’entreprises ont encore le nez sur leur mise en conformité interne avec le RGPD (règlement général sur la protection des données), entré en vigueur le 25 mai dernier. Résultat, les projets sur les données clients sont freinés. En témoigne le patron d’un grand éditeur de logiciel de CRM onboarding, qui propose une plateforme unifiant les données clients entre le CRM et le Web. « Les projets sont en stand by dans les entreprises » se désole-t-il.

Sur le terrain, nombre d’entreprises s’emploient encore à élaborer un cadre de gouvernance de leurs données personnelles. « Les entreprises veulent pouvoir au moins présenter un plan d’action si la Cnil tape à leur porte, espérant ainsi faire la preuve de leur bonne volonté de se conformer au texte de loi » résume le dirigeant d’une entreprise de services informatiques et de conseil. L’ensemble de ses soixante consultants sur le sujet sont mobilisés pour les trois mois à venir afin d’aider les entreprises afin d’établir cette gouvernance.

Côté technologie, l’irruption du RGDP en particulier fragilise les DMP (Data Management Platform) américaines telles que Bluekai d’Oracle ou Krux de Salesforce, critiquées pour leur difficulté à tracer les données personnelles. La DMP permet elle aussi de réaliser le lien entre le CRM et les cookies identifiant les internautes. Mais face au RGPD, certains font appel désormais au CMP (Consent Management Platform) ou plateforme de gestion des consentements, afin de transporter le consentement entre partenaires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !