Renault transforme son usine de Flins pour reconditionner et recycler les véhicules d’occasion

Jean-Dominique Senard, Président de Renault

Renault annonce la transformation de son site de Flins pour créer la RE-FACTORY qui reconditionnera les véhicules d’occasion. Ce doit être la première usine européenne d’économie circulaire dédiée à la mobilité, avec un objectif de bilan CO2 négatif à 2030. 

3000 personnes prévues sur le site dans 10 ans

Ce projet s’inscrit dans la stratégie de transformation du groupe. Renault prévoit des dispositifs d’accompagnement et de formation des salariés de Flins et Choisy-Le-Roi pour développer les compétences nécessaires et a pour objectif d’employer plus de 3000 personnes sur le site d’ici à 2030. Déployée entre 2021 et 2024, la RE-FACTORY reposera sur un réseau de partenaires multisectoriels, des start-ups, des partenaires académiques, de grands groupes et des collectivités locales.

Une Factory VO servira au reconditionnement des véhicules d’occasion

Le site s’articulera autour de 4 pôles d’activités afin d’accompagner toute la vie du véhicule. Cela comprend la maintenance, le réemploi, la durabilité des batteries, le remanufacturing ou le recyclage. Le pôle RE-TROFIT regroupera les activités permettant d’allonger la durée de vie des véhicules et de leurs usages, en coordination avec le pôle Re-Cycle afin d’assurer une gestion efficiente des flux de pièces et de matières usagées au sein d’un même site. Il intégrera une Factory VO pour le reconditionnement des véhicules d’occasion, une activité de « retrofit » pour la conversion de véhicules thermiques vers d’autres énergies moins carbonées, des services de réparation des flottes de véhicules et des nouvelles mobilités, ainsi qu’un service de fabrication de pièces rares à partir d’imprimantes 3D.

La Factory VO occupera 8500 m2 , en capacité de reconditionner 45 000 véhicules d’occasion par an, à partir de septembre 2021. Cette entité proposera un schéma logistique simple grâce à une gestion industrielle en usine, à destination du réseau commercial francilien (RRG, concessions, Renault Occasions/RVO). A partir de 2022, une extension sera envisagée. La création de cette Factory VO vise à renforcer la qualité des prestations et à réduire significativement les délais de rotation des véhicules d’occasion de 21 jours en moyenne à 6 jours, entre l’entrée en stock et la remise en vente. L’entité proposera un service clé en main pour le réseau commercial : transport des véhicules en flux optimisés, approvisionnement en pièces de rechange (Pôle Re-Cycle), rénovation, stockage, réalisation de photos et vidéos ainsi que leur mise en ligne. Le service inclura un suivi en temps réel des étapes de rénovation pour les chefs de vente du réseau commercial.

Allonger la durée de vie des batteries électriques

Le pôle RE-ENERGY doit faire passer à l’échelle industrielle le potentiel d’applications découlant de la batterie électrique et des nouvelles énergies, avec l’optimisation de la 1ère vie des batteries, le développement d’applications en seconde de vie comme le stockage stationnaire d’énergie, la gestion de la fin de vie des batteries, l’élaboration de solutions techniques et d’approvisionnement pour les nouvelles énergies comme l’hydrogène. Si la réparation des batteries continuera d’être traitée au plus près des clients, le centre de Flins a pour ambition d’atteindre une capacité de 20 000 réparations à l’horizon 2030, grâce au développement d’une structure industrielle, afin d’ancrer durablement cette compétence sur le site.

A Porto Santo, le stockage stationnaire d’électricité est assuré grâce à des batteries de Renault ZOE de seconde vie

De nouvelles opportunités d’exploitation comme le stockage stationnaire d’électricité permettent de perpétuer le service que la batterie offre. Dans ce cas, la batterie permet d’intégrer l’électricité issue du solaire ou de l’éolien, à l’échelle d’une maison individuelle, d’un immeuble, d’une station de recharge ou d’un site industriel par exemple. A Porto Santo, le stockage stationnaire est assuré grâce à des batteries de Renault ZOE de seconde vie permettant de réduire la dépendance de l’île aux énergies fossiles, tout en favorisant le recours aux énergies renouvelables . Le marché de la seconde vie est aujourd’hui en pleine essor. Etant plus abordables que les batteries neuves, la demande est aujourd’hui supérieure à l’offre.

Le pôle RE-CYCLE rassemblera toutes les activités contribuant à une gestion efficiente de la ressource et de ses flux pour favoriser un approvisionnement de pièces et matières en boucles courtes et intégrer une part croissante de matériaux recyclés ou réemployés. Il y aura l’installation d’une ligne de démantèlement de véhicules hors d’usages, l’extension des activités de remanufacturing, de réemploi et de recyclage des matériaux. Le pôle RE-TROFIT pourra envoyer des pièces usagées au pôle RE-CYCLE et s’y fournir en pièces rénovées ou de réemploi en retour. Autre exemple, le pôle RE-CYCLE approvisionnera les autres pôles en pièces et matières, et sourcera le pôle RE-ENERGY en batteries usagées pour une préparation à une nouvelle utilisation en seconde vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    L'actualité du digital

    Le meilleur de la transformation des entreprises


    Restez connecté !